15.000 personnes marchent contre les violences faites aux femmes à Anvers

©BELGA

Une marche silencieuse contre les violences a eu lieu ce dimanche à Anvers après le meurtre de Julie Van Espen. Une affaire qui a soulevé un débat intense sur le manque de moyens de la justice.

Quelque 15.000 participants, selon un bilan de police, participaient, dimanche après-midi à Anvers, à la marche silencieuse contre les violences sexuelles et toutes les autres formes de violence, organisée après la mort de Julie Van Espen, cette étudiante de 23 ans originaire de Schilde tuée par un violeur récidiviste en aveux.

©BELGA

La marche s'est élancée vers 14h de la Koningin Astridplein et devait parcourir une partie du centre-ville d'Anvers pour se terminer sur la Steenplein, où un moment de recueillement est prévu pour toutes les victimes de violences, parmi lesquelles Julie Van Espen, tuée le week-end dernier dans la région d'Anvers.

Une affaire qui a soulevé un débat intense sur le manque de moyens de la justice. Lire "Tout est fait pour vider les prisons".

Des premières estimations de la police avaient fait état 8.000 puis de plus de 10.000 participants.

Trois amies de Julie Van Espen ont pris l'initiative d'organiser cette marche de protestation contre toutes les formes de violences et contre les violences sexuelles en particulier.

Un autre hommage a été rendu à l'étudiante ce dimanche dans la ville portuaire. Une minute de silence a été respectée avant le début du match de play-off 1 entre l'Antwerp et Anderlecht, avant qu'une bannière noire "rust zacht Julie" (repose en paix, NLDR) soit déployée dans les tribunes.

Les supporters de l'Antwerp ont applaudi à la 23e minute du match, en référence à l'âge de la victime. Ils ont ensuite entonné "You'll never walk alone".

©Photo News

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés