250 millions d'euros pour les réserves stratégiques belges

Les montants levés doivent permettre de combler le déficit du stock d’ici 2012.

Les stocks stratégiques pétroliers belges se financent. Et augmentent! Face aux obligations européennes en matière de stocks stratégiques pour tenir en cas de crise pétrolière, et surtout face au déficit que connaît la Belgique, l’agence APETRA, chargée de gérer ces réserves pour le compte de l’Etat belge, vient de boucler un financement de 250 millions d’euros. Ce prêt, conclu il y a quelques jours auprès des banques BNP Paribas Fortis, Dexia et Banca Infrastrutture Innovazione e Sviluppo, doit servir à financer l’achat de produits pétroliers. Il vient en complément d’un précédent emprunt de 800 millions d’euros bouclé il y a trois ans auprès de Dexia.

D’après Alain De Mot, directeur général d’APETRA, ces quatre lignes de financement sont essentielles pour financer l’achat de stocks pétroliers.

Etat des lieux

Depuis la mise en place de l’APETRA, début 2007, la Belgique ne dispose toujours pas des réserves stratégiques suffisantes et exigées par l’Union européenne. Les pays membres de l’Union doivent en principe détenir au moins 90 jours de consommation de pétrole en stock. Et cela pour chacune des trois grandes catégories de produits: l’essence, les distillats (gasoil de chauffage et routier et le kérosène), et, troisième catégorie, le fuel lourd. La Belgique devrait ainsi avoir en stock cette année 347.000 tonnes d'essence, 3,154 millions de tonnes de gasoil et de kérosène, et 127.000 tonnes de fuel. Qu’en est-il? Alors que l’Union européenne demande 90 jours, la Belgique possèdera environ 75 jours de consommation d’ici la fin de l’année. A titre indicatif, fin 2007, la Belgique disposait d’un stock de 40 jours.

Ce déficit remonte à la mise en place de l’agence. Avant sa création, les réserves nationales étaient gérées par les opérateurs pétroliers eux-mêmes contre une rémunération pour leurs frais de stockage. Leur obligation est aujourd'hui de 3 à 7 jours et disparaîtra en 2012. Résultat : depuis sa mise en service le premier avril 2007, l'APETRA travaille à la création de capacités de stockage. Car - et tout le monde le reconnaît- il est impossible pour l’agence d’assurer du jour au lendemain le stockage et l’achat de millions de tonnes de produits pétroliers. Dans son plan d’entreprise, l’APETRA espère cependant arriver à détenir 100% de ses stocks pour 2012.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés