30 millions de voyageurs dans nos 6 aéroports

Brussels Airport a profité du démarrage des activités de Ryanair sur le site en mars 2014. ©BELGA

Les six aéroports belges ont accueilli près de 30 millions de voyageurs en 2014, en hausse d’environ 11%. Brussels Airport et Charleroi Airport se taillent la part du lion avec 28,4 millions de voyageurs. Le fret affiche une hausse de 3,2% à 1,069 million de tonnes en 2014.

Les six aéroports belges ont plus que tiré leur épingle du jeu en matière de trafic en 2014. Sur base des chiffres communiqués mardi soir à Liège par Frank Van Nieuwenhove, analyste à la Banque nationale (BNB), lors d’une conférence du Forum financier, et des statistiques que nous avons obtenues auprès des gestionnaires, les plates-formes aéroportuaires belges ont enregistré un trafic passagers en hausse l’an dernier par rapport à 2013.

Au total, près de 30 millions de voyageurs (29.149.381 voyageurs) ont foulé le tarmac des six aéroports belges (Brussels Airport, Brussels South Charleroi Airport/BSCA, Liège Airport, Aéroport international d’Anvers, Aéroport d’Ostende-Bruges, Aéroport de Courtrai-Wevelgem), soit un trafic en hausse d’environ 11% par rapport 2013 (26.678.734 voyageurs).

Les six aéroports belges ont accueilli environ 30 millions de voyageurs en 2014, soit une progression de près de 11% par rapport à 2013.

Brussels Airport et Charleroi Airport sont les locomotives du trafic passagers dans le pays avec 28,4 millions de voyageursen 2014. Liège Airport conforte sa place de n°1 du trafic fret.

Des développements d’activités avec l’arrivée de nouvelles compagnies annoncent des perspectives positives pour Liège Airport en 2015.

L’analyse des performances des différents sites indique que c’est l’aéroport national (Brussels Airport), ainsi que les aéroports de Courtrai et d’Ostende, qui ont réalisé une bonne affaire l’an dernier avec un trafic passagers en hausse, pendant que Liège et Charleroi perdent des voyageurs.

"Le trafic passagers est en hausse chez nous, en raison notamment des circonstances. Nous avons profité de la météo favorable et des commémorations autour du centenaire de la Première guerre mondiale. Il y a eu notamment beaucoup de chefs d’État, dont le président américain Barack Obama à la mi-mars, qui ont atterri chez nous", nous a confié Stefaan Van Eeckhoutte, directeur général de l’Aéroport de Courtrai.

La plate-forme courtraisienne entièrement dédiée à l’aviation d’affaires voit en fait son trafic passagers croître de 11,36% à 79.285 voyageurs, le trafic cargo a également progressé d’environ 11,3% à 38.065 tonnes en 2014.

La belle performance de Brussels Airport s’explique principalement par le démarrage des activités de Ryanair sur le site en mars 2014 et par la réussite de la stratégie commerciale de Brussels Airlines.

"Les beaux résultats de 2014 sont le fruit du travail et de l’enthousiasme de notre personnel, ainsi que de la collaboration avec nos partenaires. On notera aussi que la progression enregistrée par l’aéroport se répercute positivement sur l’emploi et la croissance économique dans notre pays", s’était réjoui Arnaud Feist, CEO de Brussels Airport.

"Vent de panique"

A contrario, Charleroi Airport a vu, pour la première fois depuis quelques années maintenant, son trafic passagers chuter de plus de 5% en 2014. C’est la conséquence du développement des activités de Ryanair à Zaventem. "L’annonce de Ryanair fin 2013 de délocaliser des avions à Zaventem a créé un vent de panique. Avec le personnel, nous avons œuvré dans l’ensemble de nos processus afin de réduire au maximum l’impact de cette annonce. Nos efforts nous ont permis de réduire la perte escomptée de 900.000 passagers à 350.000 (ce qui équivaut à 5% de moins au lieu des 11% annoncés en début d’année) et d’améliorer le taux de remplissage des avions", commente Jean-Jacques Cloquet, CEO de BSCA.

À Ostende, on explique les mauvaises performances du trafic cargo, qui a diminué de près de la moitié, principalement par le départ de la compagnie ANA Aviation pour Liège Airport.

La chute du trafic passagers d’Anvers est la conséquence du départ de BMI en octobre 2013. "La situation est dure, mais nous travaillons pour améliorer le confort des passagers et attirer de nouvelles compagnies. Nous sommes confiants pour 2015, car Jetairfly inaugurera 6 nouvelles destinations (Alicante, Barcelone, Berlin, Majorque, Malaga, Milan) au départ d’Anvers. La compagnie va aussi augmenter ses vols vers plusieurs destinations au départ d’Ostende (Tenerife, Barcelone, Malaga, etc.)", dit Marcel Buelens, CEO de Lem, filiale du groupe français Egis, qui gère Anvers et Ostende. Avec ces développements, il vise 200.000 passagers à Anvers en 2015.

Le trafic cargo ne décolle pas tellement sur les aéroports belges. Ils ont accueilli au total 1,069 million de tonnes en 2014, en légère hausse, de 3,18%, par rapport à 2013 (1,036 million de tonnes).

Le trafic passagers est en berne à Liège, mais l’aéroport conforte sa place de première plate-forme cargo de Belgique. Pour ses dirigeants, les perspectives sont meilleures pour 2015 avec le renforcement des activités d’Air Corsica et l’arrivée de la compagnie BMI Regional.

©mediafin

[Suivez Philippe Lawson sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés