Quelles sont les mesures que pourrait prendre le Comité de concertation?

Le fameux baromètre Covid, que l'on attendait lors du dernier Comité de concertation, devrait être dévoilé ce vendredi. ©Photo News

Confinement général, sports et culture à l'arrêt: les rumeurs vont bon train sur ce qui se trouvera sur la table du comité de concertation - comme toujours. Tentons d'y voir plus clair.

Écoles qui changent de code couleur par ici, appel au confinement par là, sans oublier les menaces qui planent sur différents secteurs - sport et culture en tête, l'horeca ayant déjà payé le prix plein -, sans parler du flou artistique entourant la méthodologie de test mise en place par la Belgique. Une certaine cacophonie semble émaner de la stratégie de lutte contre le coronavirus.

Et pourtant. Il subsiste malgré tout une certaine cohérence. La vie scolaire et son adaptation sont rythmées par la progression de l'épidémie. L'agitation actuelle est due au Comité de concertation qui se profile ce vendredi. Tentons de ramasser les choses.

Des mesures sectorielles

La réunion se tiendra par vidéoconférence - le pays comptant suffisamment de ministres touchés par le Covid. Au menu, officiellement: la mise à jour des protocoles des différents secteurs.

200
Protocoles
À chaque secteur son protocole Covid. Et il y en aurait plus de 200 à adapter au niveau d'alerte 4. Pas vraiment une sinécure, qui devrait s'achever cette semaine, pour le comité de concertation de ce vendredi.

Kesako? Il s'agit-là de la pièce manquante du fameux baromètre Covid, censé rendre la situation plus lisible pour les citoyens. Vendredi dernier, tous les ministres sont repartis avec un devoir: adapter, pour chaque secteur, les règles à appliquer afin de coller au niveau d'alerte 4 sur l'échelle Covid. Un boulot titanesque puisque des protocoles, il en existerait plus de 200.

Au petit jeu des secteurs, c'est vers le sport et la culture que les regards se tournent - notamment celui de Georges-Louis Bouchez, président du MR, plaidant pour la mise en place de mesures plus strictes.

C'est dans ce cadre que s'inscrit, ce mercredi, la sortie de la ministre Valérie Glatigny (MR) et des acteurs du monde sportif de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Leur demande: reporter, ou annuler, les compétitions sportives amateurs prévues ce week-end, et ce, pour les sportifs de plus de 12 ans. Cela, en attendant le nouveau protocole sportif, qui risque de rimer avec nouvelles restrictions. Car telle est la tendance actuelle, résume-t-on du côté de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La culture est passible, elle aussi, d'un nouveau un tour de vis. Le secteur l'a anticipé, craignant de passer à la casserole pour le symbole, rejoignant l'horeca sur le banc des sacrifiés pour la cause.

Objectif principal? Maintenir les écoles ouvertes, martèle-t-on à la Fédération. Au prix de mesures plus sévères dans d'autres secteurs.

Un nouveau confinement?

Ira-t-on jusqu'à un nouveau confinement, sorte de (mauvais) remake de mars 2020? On pourrait le croire, à entendre certains experts. Comme le porte-parole interfédéral Covid, qu'il s'agisse de l'actuel ou de l'ancien. Le premier, Yves Van Laethem, l'envisage, si les courbes de l'épidémie ne rentrent pas dans le rang, tandis que le second le préconise fortement, arguant que l'on va "dans le mur".

"Il ne faut pas s'attendre à une grosse surprise vendredi."
Une source gouvernementale

Alors, on se cloître à nouveau? Pas si vite. Parce des gouvernements émane cette petite musique: des mesures ont été prises la semaine dernière, et il leur faudra entre dix et quinze jours pour porter leurs fruits - d'ici-là, il était prévu que les chiffres se détériorent encore. Et si besoin est, les gouverneurs peuvent agir localement. Même si la situation peut subitement se retourner, il est d'abord question de respecter ce processus. "Il ne faut pas s'attendre à une grosse surprise vendredi", nous glisse-t-on. Sauf si...

La véritable inconnue de ce vendredi, pour l'heure, est de savoir si la Belgique élargira enfin sa stratégie de test aux dispositifs antigéniques ou salivaires. En tout cas, tant la Flandre que le Fédéral ont passé commande de tests antigéniques. Voilà qui constitue une indication.

Tout savoir sur le coronavirus

Pour tout savoir sur l'évolution de la situation sanitaire et ses conséquences économiques et sociales; lire les dernières news, les décryptages et opinions, rendez-vous dans notre dossier "Coronavirus".

Lire également

Publicité
Publicité