analyse

Accord social: sueurs froides à la FGTB

La FGTB doit décider si son vote sur le projet d'accord social est valide. ©Photo News

Le vote de la FGTB sur le projet d'accord social pourrait être invalidé en raison d'une erreur de comptage. Un bureau fédéral de crise a débuté mercredi et se poursuivra ce jeudi.

Alors qu'on pensait avoir assisté mardi à l'épisode final du feuilleton consacré au projet d'accord social, la FGTB nous gratifie d'un nouveau rebondissement. En cause? Un paquet de votes qui n'a pas été comptabilisé correctement lors de son scrutin visant à approuver ou rejeter cet accord.

"Ce serait une catastrophe pour nous, mais le vote pourrait être invalidé."
Aïcha Magha
Porte-parole de la FGTB

Ces quelque 800 voix, ce sont celles des jeunes de l'interrégionale wallonne du syndicat. Alors qu'elles devaient être comptabilisées dans la colonne des "contre", elles ont apparemment été reprises dans celle des abstentions lors de leur report dans le décompte final.

"Les résultats sont arrivés très tard et cela pourrait être à l'origine du mauvais comptage", a expliqué la porte-parole de la FGTB, Aïcha Magha. "Ce serait une catastrophe pour nous, mais le vote pourrait être invalidé", a-t-elle ajouté.

Changement de donne

Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette erreur a priori mineure pourrait bien changer la donne vu le résultat "historiquement serré" du vote au syndicat socialiste. Rappelons-le, le camp du "oui" ne l’avait emporté qu’avec 49,06% des voix, contre 49,01% en faveur du "non", soit une différence de seulement 0,05 point de pourcentage.

49,06%
À la FGTB, les voix en faveur du "oui" l'ont emporté mardi avec 49,06% des suffrages, contre 49,01% en faveur du "non". Les votes mal comptabilisés pourraient modifier ce résultat.

De surcroît, ce résultat laissait transparaître des tiraillements entre les ailes flamande et wallonne du syndicat. La première ayant majoritairement soutenu le projet, tandis que la seconde l’a rejeté à plus de 80%, fustigeant les concessions trop importantes faites au banc patronal en matière de flexibilité du travail.

Que va faire la FGTB? Le mystère reste entier. Réuni d’urgence dans l'après-midi de mercredi, un bureau extraordinaire du syndicat n'est pas parvenu à s'entendre sur la position à adopter. Après plus de quatre heures de réunion, la séance a finalement été suspendue et reprendra jeudi.

Conséquences politiques?

Outre le fait que cette péripétie entache la crédibilité du syndicat socialiste, elle pourrait remettre en cause la mise en œuvre de l’intégralité de l’accord au cas où un vote négatif venait à être confirmé. En effet, si l’un des partenaires sociaux n’approuve plus le contenu du compromis dégagé début juin, certains membres du gouvernement risquent d'hésiter à l'exécuter in extenso.

Au PS, on réfléchira probablement à deux fois avant d’entériner l'ensemble d' un accord largement rejeté par une part substantielle de son électorat potentiel en Wallonie . Bref, ce revirement pourrait aussi, s'il se confirme, compliquer la vie de la Vivaldi. Accord social, suite et pas fin...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés