Alexander De Croo veut plus de femmes à la Banque nationale

©BELGA

Alexander De Croo, ministre Open Vld des Finances, propose au Parlement une réforme de la BNB. Il la veut moins "conflictuelle" que celle qu’avait proposée son prédécesseur N-VA Johan Van Overtveldt avant de démissionner.

Avant de chuter, le gouvernement Michel avait annoncé une vaste réforme de la gouvernance de la Banque nationale. C’est Johan Van Overtveldt qui l’avait lancée sans aboutir. Depuis la démission des ministres N-VA, c’est Alexander De Croo (Open Vld) qui a récupéré le portefeuille des Finances et donc la tutelle sur la BNB. Même dans un gouvernement minoritaire en affaires courantes, il a décidé de ne pas rester bras ballants et cherche une majorité au Parlement pour avancer, surtout sur la représentation féminine au sein de cette vénérable institution.

Rien sur les rémunérations

Sa proposition, qui prend la forme d’un amendement à la loi organique fixant le statut de la BNB, est déposée au Parlement et doit être mise à l’agenda de la prochaine commission des Finances, mardi prochain. Le projet De Croo est sans doute moins spectaculaire que celui de Johan Van Overtveldt qui préconisait la suppression de la représentation syndicale au sein de la Banque et l’introduction de représentants des Régions.

"On ne peut plus dire qu’il n’y a pas de femmes qui ont les compétences, l’expérience et l’ambition nécessaires."
Alexander De Croo
Ministre des Finances

Alexander De Croo n’a pas retenu ces options et préfère mettre l’accent sur le tiers de femmes (ou d’hommes si les deux tiers restants sont des femmes) que devra, à l’avenir, compter le Conseil de régence. "Avant, je n’étais pas pour les quotas, mais aujourd’hui, la situation a changé, confie Alexander De Croo. On ne peut plus dire aujourd’hui, dans quelque domaine que ce soit, qu’il n’y a pas de femmes qui disposent des compétences, de l’expérience et de l’ambition nécessaires pour occuper des fonctions à hautes responsabilités. On ne peut plus dire qu’il suffit de prendre les meilleurs et se retrouver avec des short lists composées exclusivement d’hommes. Avec le dispositif que je propose, ce ne sera plus possible à la BNB. Je constate que le monde bancaire a fait des efforts de diversification en la matière, il est donc logique qu’une institution aussi importante que la BNB le fasse également."

La N-VA rejette la proposition de De Croo

L'ancien ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a vivement critiqué la proposition d'Alexander De Croo, son successeur: "Nous voulions plus de femmes et une diminution du nombre de mandats à la BNB. Le VLD veut encore plus de postes... et sécuriser ceux des syndicats", a-t-il ainsi tweeté.

Ce n’est pas tout. Le projet prévoit la suppression du Collège de censeurs qui fait office de comité d’audit au sein de la Banque. Il compte dix membres. La fonction d’audit sera récupérée par le Conseil de régence qui passerait de 10 à 14 membres pour assumer ces nouvelles fonctions. "Les fonctions de gouverneur et de président du Conseil de régence sont séparées, prévoit encore le texte. Cependant, le gouverneur reste, au sein du Conseil de régence, responsable des présentations, débats et points de décision relatifs aux questions économiques."

Une nouvelle fonction de présidence du Conseil de régence est donc créée et doit être attribuée à une personne d’un autre sexe que le gouverneur, préconise encore le projet De Croo. Le ministre des Finances n’a par contre encore rien prévu pour diminuer les rémunérations particulièrement avantageuses des dirigeants de la BNB. Johan Van Overtveldt avait émis l’idée de commander un benchmarking des rémunérations au sein des banques centrales européennes. "Je n’ai pas trouvé cela parmi les dossiers qu’il m’a laissés, dit Alexander De Croo. Sur la méthode, je préfère avancer comme cela car nous sommes en affaires courantes. J’espère obtenir du soutien en commission." Son projet est "moins conflictuel" que celui de son prédécesseur, admet-il.

Le texte prévoit une entrée en vigueur en mai 2020.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Partner content