Au fil de la carrière, l'écart salarial se creuse entre les sexes

©iStock

D’après Partena, l’écart salarial entre hommes et femmes ne fait que grandir en cours de carrière. Mais au départ, tout le monde part sur le même pied, ou presque…

Cent septante ans. C’est le temps qu’il faudra encore attendre, à politique inchangée, pour voir l’écart salarial se résorber entre les hommes et les femmes, estime le Forum économique mondial dans ses études les plus récentes. En France, depuis mercredi, 15h34, les femmes travaillent "gratuitement". Tous les jours prestés après cette date représentent l’écart salarial qui persiste entre les deux sexes.

Voilà autant de petites pierres qui viennent illustrer cet écart entre les sexes. Le secrétariat social Partena apporte aussi la sienne. La société RH a calculé cette semaine cet écart dans notre pays, démontrant que les femmes gagnent en moyenne 500 euros bruts par mois de moins que leurs collègues masculins (soit 320 euros net). Ce calcul, que le secrétariat social nous a livré en exclusivité, s’élèverait ainsi à 15%.

Ces écarts salariaux sont régulièrement dénoncés par les syndicats, qui chiffrent l’écart salarial entre hommes et femmes à 20%. Un niveau très élevé qui s’explique par le fait que beaucoup de femmes occupent des postes à temps partiel, et donc gagnent un salaire moindre. Ce facteur de temps de travail exclu, le SPF Économie évalue, lui, l’écart salarial à 6%. L’étude de Partena, elle, est basée sur un échantillon de travailleurs à temps plein, ayant le même niveau d’éducation. Le seul facteur qui fait varier le salaire est donc la fonction occupée.

Départ à égalité

Mais ce qui interpelle davantage, souligne Partena, c’est qu’en début de carrière, les hommes et les femmes partent sur un même pied d’égalité, ou quasiment… Lorsqu’elle entre sur le marché du travail, les femmes ne gagneraient en effet que 7% de moins que les hommes. C’est par la suite que l’écart se met à grandir. Jusqu’à atteindre 20% (soit 650 euros bruts) à l’âge de 60 ans.

"La plus forte hausse de l’écart salarial se manifesterait aux alentours de 30 ans, lorsque les hommes et femmes se mettent en ménage", constate encore Wim Demey, manager chez Partena. Pour lui, cela s’explique par le fait que les hommes, à cet âge, vont continuer à progresser dans leur carrière, et occuper des fonctions plus élevées et donc mieux rémunérées. Alors que les femmes vont avoir tendance à stagner car elles privilégient leurs enfants et la vie privée.

D’après Wim Demay, l’écart sera aussi plus difficile à combler s’il est présent dès le début de la carrière. Et il peut aussi s’expliquer par le fait que les hommes ont davantage tendance à négocier leur salaire.

Partena souligne enfin dans son étude que l’écart salarial ne se mesure pas seulement en termes de salaire, mais aussi d’avantages en nature. Ainsi, on compterait deux fois moins de femmes disposant d’une voiture de société. De quoi creuser encore un peu plus le fossé...

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content