Ces faillites qui étonnent...

©ANP XTRA

Le nombre de faillites en Belgique est incontestablement en baisse. Mais ce qui inquiète, c'est le phénomène des entreprises apparemment solides et, en réalité, à l'agonie.

"En octobre, nous observons pour le 4e mois consécutif une baisse du nombre de faillites." Par rapport au mois d'octobre un an plus tôt, il y a près de 18% de faillites en moins en Belgique (870 faillites pour ce mois juste écoulé). Une tendance positive, donc. Mais Eric Van den Broele, Senior Manager Research and Development chez Graydon, qui donne ces chiffres, poursuit et tempère.

Il constate que de nombreuses "vieilles" sociétés mettent encore la clef sous le paillasson. C'est-à-dire des entreprises fondées avant 1990, et qui étaient donc censées avoir des fondations solides. Ces entreprises-là représentent près de 14% des faillites de 2015, alors qu'elles n'étaient que 7% avant la crise financière, en 2008. Signe que l'économie tarde à se rétablir.

Au total, depuis le début de l'année, 8.894 sociétés ont dû clôturer leurs comptes. C'est 5% de moins (concrètement, 478 entreprises de moins) que sur les 10 premiers mois de 2014.

  • Par régions. Sur le seul mois d'octobre, la baisse est de 22% en Wallonie, de 18% en Flandre, et de 8,5% à Bruxelles.

 

  • Par secteur. Le secteur de la construction reste le plus gros "contributeur" au chiffre des faillites, suivi par l'horeca et le commerce de détails.
  • Jobs. Depuis le début de l'année, 19.272 jobs ont été concernés par des faillites. Ce mois-ci, la plus lourde faillite, en terme d'emplois menacés, est celle de Viva Services, à Braine-L'Alleud (231 emplois).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés