Chômeurs en Belgique, ils vivaient à l'étranger...

©Photo News

Près de 4.000 chômeurs belges ont été sanctionnés en 2014 car ils vivaient à l'étranger. Leurs allocations ont été suspendues puisqu’ils ne cherchaient pas d’emploi sur le territoire belge.

En 2014, l'Office national de l'emploi (Onem) a sanctionné 3.926 chômeurs partis passer du bon temps dans un autre pays que le nôtre en suspendant leurs allocations, écrivent mercredi les journaux du groupe Sudpresse.

Pour toucher une allocation de chômage, il faut résider de manière effective en Belgique et être disponible pour envoyer des lettres de candidature et se présenter à des entretiens d'embauche.

Un demandeur d'emploi ne peut prendre des vacances à l'étranger que pendant un maximum de 24 jours par an.

Des vérifications sont régulièrement opérées. L'Onem envoie ainsi une lettre invitant le chômeur à se présenter dans les sept jours avec un formulaire d'attestation de résidence.

L'Office peut toutefois se montrer compréhensif. Il accepte ainsi que l'on parte chercher un job dans un autre pays ou que l'on s'y rende pour aller suivre une formation.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés