De Wever a entamé ses consultations aujourd'hui

Le président de la N-VA a débuté ses rencontres ce lundi. Il a reçu les présidents des deux Chambres, le gouverneur de la BNB et le Premier ministre sortant. Au programme : budget et institutionnel.

L’informateur Bart De Wever a entamé ce lundi ses consultations. Le président de la N-VA sonde le monde économique et politique cette semaine.

Ce lundi, il s’est entretenu avec les anciens présidents des deux chambres, Patrick Dewael (Chambre) et Armand De Decker (Sénat). Le chef de file du MR, reconnaissant qu’il s’est rendu sceptique à son rendez-vous avec De Weve, a déclaré

"J’avais des doutes quant à sa volonté d’aboutir dans sa mission royale d'informateur. J’avais un peu peur de me retrouver face à des demandes inspirées de la doctrine Maddens (étouffement du niveau fédéral). Il est sans doute un peu tôt pour juger mais j’ai le sentiment que Bart De Wever prenait sa tâche à cœur et qu’il recherchait vraiment des solutions, qu’il était prêt à assumer des responsabilités, à négocier des concessions mutuelles. J’espère que je ne me trompe pas. En tout cas, c’était très différent de ce que j’avais connu en 2007 à Val Duchesse ".


Flanqué de deux collaborateurs qui l’assistent, Bart De Wever a ensuite écouté le gouverneur de la banque nationale fin de matinée. L’entretien était bien sûr plus orienté finance, budget et relance économique. La semaine passée Guy Quaden rappelait que la Belgique doit arriver à un équilibre en 2015, ce sur quoi Bart De Wever est d'accord. Pour le gouverneur de la BNB, il faut pour cela un assainissement des finances publiques dès aujourd'hui, combiné à de nouvelles recettes.  Guy Quaden a aussi insisté sur la nécessité de ramener le déficit budgétaire à 4,1% l'an prochain.

La BNB a une vision plus prudente du budget que le monde politique belge. La banque nationale estime que la Belgique terminera cette année sur un déficit public de 5,2%, contre 4,8% selon les estimations du gouvernement Leterme II.

Yves Leterme, justement, était le dernier invité reçu pour cette première journée de consultations rue de la loi.

Bart De Wever pose à tous ces interlocuteurs des questions sur trois thèmes : l'assainissement des finances publiques, la réforme institutionnelle et la politique socio-économique. Le président de la N-VA a trouvé que les discussions qu'il a eues ce lundi étaient très constructives. 

Demain, il recevra les ministres présidents des Régions et des Communautés: Kris Peeters, Rudy Demotte, Charles Picqué et Karl-Heinz Lambertz. L'informateur confrontera ses conclusions avec les présidents de parti la semaine prochaine.

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés