Dermagne va tenter de raviver la concertation sociale

Les syndicats espèrent une nouvelle proposition du ministre Dermagne pour relancer les négociations. ©Photo News

Le ministre du Travail rencontrera syndicats et employeurs mercredi, au surlendemain de la grève nationale, dans l'espoir de relancer les négociations salariales.

Avec leur grève, la CSC et la FGTB espéraient infléchir les positions patronales sur la marge salariale, mais aussi forcer le gouvernement à avancer de nouvelles propositions pour sortir du blocage. À J+1, la réussite de ces objectifs semble encore loin d'être acquise.

Du côté des employeurs, on maintient la ligne: la marge de 0,4% doit rester contraignante et il n'est pas question de remettre en cause la loi de 1996 sur la compétitivité. Un statu quo qui amène les syndicats à reporter l'ensemble de leurs espoirs sur une action du gouvernement. Pourrait-il avancer de nouvelles pistes pour sortir du carcan de la marge et autoriser exceptionnellement des augmentations supérieures dans les secteurs qui se portent bien?

"À côté du texte, il y a l’esprit de la loi. Et c’est dans cet esprit que je veux m’inscrire."
Pierre-Yves Dermagne
Ministre du Travail

Esprit de la loi

Interrogé ce mardi à la Chambre, le ministre du Travail Pierre-Yves Dermagne (PS) n'a rien laissé transparaître de ses intentions, se bornant à répéter qu'il voulait offrir toutes les chances à la négociation entre partenaires sociaux. À cette fin, il rencontrera les deux bancs mercredi.

Après environ 60 jours de dialogue entre syndicats et employeurs, la loi prévoit une mission de conciliation d'un mois par le gouvernement. En théorie, ce délai s'achèvera le 14 avril prochain. "À côté du texte, il y a l’esprit de la loi. Et c’est dans cet esprit que je veux m’inscrire", a toutefois signalé le ministre. Autrement dit, il ne fait pas un totem de cette date.

Au sein de la Vivaldi, d'autres mettent cependant en garde : "À un moment ou l'autre, il faudra que les choses s'accélèrent. Personne n'a intérêt à ce que cette situation traîne en longueur..."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés