Publicité
Publicité

Des boulets liégois atomiques

©Anthony Dehez

Les coulisses de la rédaction.

Où il est question de boulets liégeois et de centrales nucléaires… Après s’être vivement frités sur les réseaux sociaux concernant le nucléaire, le professeur à l’ULiège Damien Ernst et le comédien Bouli Lanners avaient convenu de se rencontrer autour d’un boulet-frites, ce plat typiquement liégeois fait de grosses boulettes de viande accompagnées d’une sauce au sirop de Liège. Mais comme souvent avec Damien Ernst, les choses ont pris un peu plus d’ampleur.

Il a décidé d’en faire un Facebook live, animé par Lucie Dendooven, de la RTBF. Puis il a convaincu la ministre Marghem (MR) – en dépit des réticences de son service de communication – et Jean-Marc Nollet, député Ecolo, de participer au débat. Hamid Aït Adderrhaim, directeur général adjoint au SCK-CEN, Francis Leboutte, fondateur de l’ASBL Fin du nucléaire, et le caricaturiste Pad’R sont venus compléter la table. Et une grosse trentaine d’invités a suivi la discussion sur place, Aux Chandelles à Grivegnée – un resto qui a remporté le "Boulet de Cristal 2017". Un débat de plus, diront certains, qui n’a sans doute pas beaucoup rapproché des points de vue souvent bien tranchés. "Puisqu’on est dans l’impasse, la première chose à faire est d’arrêter le nucléaire et sa montagne de déchets", a ainsi estimé Bouli Lanners.

Publicité

Damien Ernst, lui, a sa solution pour le combustible usagé: le retraiter en Mox, et le vendre à la Russie et à la Chine. "L’Ondraf est incompétente et inefficace puisque c’est Electrabel qui paie, a aussi déclaré le prof de l’ULiège. C’est comme construire un chalet de jardin, et que le voisin paie." Le format de l’événement était avant tout atypique, et a permis de débattre dans une ambiance très conviviale. Pas fréquent, sur un sujet aussi clivant que le nucléaire.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.