Di Rupo a prolongé Tihange, Ecolo fulmine

La centrale nucléaire de Tihange (photo: Bruno Fahy / Belga Photo) ©BELGA

La signature d'un accord de prolongation de l'exploitation du réacteur nucléaire de Tihange 1 est intervenue il y a plusieurs semaines, sans que les parlementaires soient au courant. Pour les écologistes, c'est un "scandale".

Le Premier ministre Elio Di Rupo a annoncé jeudi à la Chambre avoir signé il y a peu avec GDF-Suez la convention définissant les modalités relatives à la prolongation de l'exploitation du réacteur nucléaire de Tihange 1.

Le chef du gouvernement a précisé, en réponse à une question du député Kristof Calvo (Groen), que cette signature était intervenue il y a "deux ou trois semaines".

Une annonce que le député écologiste a qualifié de "scandale absolu" vu la récente polémique autour du géant énergétique, soupçonné d'avoir floué le fisc belge de 500 millions d'euros en 2012 en gonflant les prix d'achat de gaz à sa maison-mère.

L'opposition verte réclamait depuis des semaines déjà que le projet de convention, qui règle l'exploitation du réacteur jusqu'en 2025, soit communiquée au Parlement avant sa signature.

"Plantureux bénéfices"

"Il aura fallu une question parlementaire en séance plénière pour que le Premier ministre nous informe enfin de la signature de cette convention", a fustigé l'opposition écologiste qui exige à présent que le texte soit communiquée sans délai au Parlement.

Pour les Verts, cette convention, qui va rapporter de "plantureux bénéfices à GDF-Suez", a été signée par le gouvernement sans avoir "les garanties absolues de loyauté de la part de Suez dans ces rapports financiers avec l'Etat".

"GDF-Suez va continuer à passer à la caisse (lisez: à percevoir des revenus) jusqu'en 2025! ", s'est indigné M. Calvo.

Cette annonce relative à la signature de cette convention concernant Tihange 1 intervient au lendemain des révélations dans "L'Echo" concernant une récente décision de justice contraignant le fisc belge à rembourser quelque 265 millions d'euros d'impôts perçus à Electrabel et d'autres filiales de GDF-Suez suite à une affaire d'évasion fiscale présumée via le Luxembourg.

Wathelet prêt à s'expliquer

Interrogé en début de soirée à la Chambre, le secrétaire d'Etat en charge de l'Energie, Melchior Wathelet, a assuré avoir "totalement respecté le mandat" qu'il avait reçu pour la rédaction de cette convention avec GDF-Suez.

M. Wathelet a confirmé que celle-ci avait été signée il y a deux ou trois semaines. Elle n'a pas encore été communiquée au Parlement car elle a d'abord été transmise aux sociétés concernées, a-t-il justifié.

Le personnel de Tihange 1 sera par ailleurs informé en primeur de son contenu demain/vendredi matin, a ajouté le secrétaire d'Etat. La convention sera ensuite transmise au Parlement, a-t-il promis. "Je suis prêt à venir m'en expliquer la semaine prochaine en commission".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés