Di Rupo : le compromis reste possible, mais...

Elio Di Rupo s'est montré relativement optimiste sur les négociations en cours. Travailler sur les pistes du refinancement des entités, il estime que c'est possible. Mais pas gagné, pour autant.

Le président du PS, Elio Di Rupo, est d'avis qu'il existe un "climat qui permet de travailler" sur les pistes de refinancement des entités appelées à éventuellement hériter de nouvelles compétences en cas de réforme de l'Etat.

"Il y a des marges de compromis possibles, mais elles sont très étroites". En termes de financement, la difficulté consiste notamment à concilier l'accroissement de l'autonomie et la nécessité de ne pas appauvrir les entités, a-t-il déclaré vendredi, à l'occasion de la présentation d'un livre consacré aux 125 ans du socialisme.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés