Publicité
Publicité

Divisés, patrons et syndicats renvoient le "jobs deal" à la Vivaldi

Les partenaires sociaux ne sont pas parvenus à forger un avis unanime sur l'avant-projet de "job's deal". C'est au gouvernement fédéral qu'il revient désormais de trancher. Le ministre Dermagne promet "des ajustements".