Ecolo : l'ultime proposition était équilibrée

L'ultime proposition présentée vendredi après-midi par le préformateur Elio Di Rupo constituait aux yeux d'Ecolo une "véritable solution équilibrée", a indiqué le parti vert dans un communiqué.

Les grands axes de cette proposition incluaient notamment un transfert important de compétences renforçant les leviers d'action des entités fédérées, en maintenant une cohérence fédérale et un accord équilibré sur BHV, indique Ecolo.

Elle prévoyait aussi une révision balisée de la loi spéciale de financement à travers l'installation immédiate d'un groupe d'experts de haut niveau, la mise en place d'un financement structurel additionnel de Bruxelles-capitale et la reconnaissance de son statut comme Région à part entière, ainsi qu'une responsabilisation des entités fédérées dans les politiques environnementales et l'emploi, ajoutent les Verts.

Ecolo, qui avait marqué son accord, dit regretter "profondément et amèrement" cet échec.

"Compte tenu de l'importance des enjeux socio-économiques et environnementaux auxquels la Belgique doit faire face dans un contexte de crise économique profonde, il était pourtant essentiel de faire prévaloir l'intérêt des citoyens de chacune des Régions et Communautés de notre pays", soulignent les deux co-présidents, Jean-Michel Javaux et Sarah Turinne.

"Certains n'ont manifestement pas fait ce choix", déplorent-ils.

Se disant soucieux de poursuivre le dialogue pour sortir de l'impasse, Ecolo affirme qu'il continuera avec Groen! à évaluer la situation et reste prêt à contribuer à la recherche d'une solution "pour donner un avenir à notre pays".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés