Publicité

Electrabel ne répond pas aux questions d'Ecolo

©BELGA

Sur les 130 questions posées à Electrabel à la dernière séance de la sous-commission sécurité nucléaire de la chambre, 121 venaient d'Ecolo-Groen. Elles concernaient surtout le problème des micro-fissures sur les cuves des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2. Mais Electrabel ne sera pas en mesure de fournir toutes les réponses.

Les deux heures consacrées à l'audition des représentants d'Electrabel n'ont pas permis d'examiner toutes les interrogations des députés. Celles-ci ont donc été transmises par écrit à l'opérateur électrique. Une réponse était attendue pour ce lundi au plus tard.

Les Verts se sont indignés de l'absence de réponse dans le délai fixé. "C'est inacceptable, la sécurité nucléaire mérite la plus grande transparence", ont dénoncé les députés Jean-Marc Nollet et Kristof Calvo. "Le parlement n'est pas la marionnette d'Electrabel! " Les deux parlementaires ont demandé au président de la sous-commission d'exiger les réponses aux questions.

"La procédure suit son cours de façon très normale, elle prend du temps et n'est pas terminée."

"Nous poursuivons les analyses et, en parallèle, nous rassemblons les réponses aux différentes questions. Des tests sont en cours de réalisation Certaines questions ont déjà reçu une réponse en séance, d'autres doivent recevoir une réponse de notre part et certaines une réponse de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire", a expliqué la porte-parole d'Electrabel.

Electrabel rappelle que son premier interlocuteur dans ce dossier est l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN). "Quand le dossier sera terminé, on communiquera d'abord à l'Agence", a ajouté la porte-parole.

• 16.000 microfissures

©BELGA

Mi-février, on apprenait qu'au total, ce n'était pas 10.000 microfissures qui affectaient les cuves des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2, mais plus de 16.000.

Par la suite, il a été révélé que la taille annoncée de ces défauts - jusqu'à 9 centimètres à Doel - devait être revu à la hausse. Le plus grand défaut à Doel 3 était en effet long de 17,9 centimètres.

Un fait que le Premier ministre luxembourgeois ne s'est d'ailleurs pas gardé de commenter, annonçant qu'une "faille de 18cm dans une centrale nucléaire, ça ne rassure pas les voisins."


 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés