Publicité
Publicité

Electrochoc, opposition ou...nouvelles élections

Paul Magnette "en a marre" du blocage politique. En clamant son ras-le bol, le président du PS a vraisemblablement précipité la fin de mission de l'émissaire royal Koen Geens (CD&V). Alors que le Roi consultera à nouveau les présidents de parti dès lundi, la piste d'élections anticipées ressurgit.