Elke Sleurs n'est plus en charge de la fraude fiscale

©BELGA

La lutte contre la fraude fiscale n'est désormais plus de la responsabilité de la secrétaire d'Etat Elke Sleurs (N-VA). Elle passe entre les mains du ministre des Finances, Johan Van Overtveldt.

La secrétaire d'Etat Elke Sleurs (N-VA) n'est à compter de ce jour plus en charge de la Lutte contre la fraude fiscale. La compétence est reprise par le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA).

Mais il y a une compensation à la clé. Elle reçoit à la place la Politique des grandes villes, une compétence jusqu'ici aux mains du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA également).

Fiscalité et pauvreté

Selon le parti flamand, il s'agit de la sorte de mieux harmoniser les compétences ministérielles. Johan Van Overtveldt gère dorénavant les Finances et la Lutte contre la fraude fiscale, "un paquet de compétences cohérent sur le plan fiscal".

En charge, elle, de la Lutte contre la pauvreté, de l'Egalité des chances, des Personnes handicapées et de la Politique des villes, Elke Sleurs dispose à présent "de toutes les compétences en lien avec la pauvreté", fait-on valoir.

Réponse à l'opposition

Cette décision arrive en réponse à une critique de l'opposition selon laquelle la fraude fiscale ne serait pas une priorité pour le gouvernement Michel. Les socialistes flamands estiment que la vision d'Elke Sleurs en ce qui concerne la fraude fiscale est "décevante et inquiétante" et manque d'ambition. Le sp.a a l'impression que ce dossier n'est pas pris au sérieux par la majorité gouvernementale. Georges Gilkinet (Ecolo) craint même que la secrétaire d'Etat sabote cette lutte.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés