Publicité
Publicité

Enquête judiciaire sur deux vastes fraudes aux immatriculations

Des fraudeurs ont falsifié des attestations de constructeurs pour vendre de faux ancêtres ou fait des faux pour réduire la puissance des motos. Manque à gagner pour le fisc belge et les assurances.