Frère: 'Avons-nous perdu toute raison?'

À deux jours des élections, le plus grand des hommes d'affaires belges appelle au bon sens. Il se dit catastrophé à l'idée d'un scénario de scission de la Belgique. Mais il se veut confiant : "Il y aura un compromis à la belge."

Dans un entretien accordé au quotidien "Le Soir", Albert Frère, le "roi du CAC40" s'interroge : "Avons-nous perdu toute raison pour accorder la priorité à des débats communautaires, s'exclame-t-il, alors que nous nous trouvons confrontés à la crise économique la plus sérieuse que le monde ait connue depuis les années trente avec les conséquences désastreuses que l'on connaît ?"

Albert Frère, pour qui ce scrutin est "le plus angoissant, sans doute, de [l'histoire de la Belgique]", se dit "catastrophé" à l'idée du scénario qui se profilerait si Flamands et francophones se séparaient. Une scission de la Belgique déboucherait sur une situation "inextricable". "Nos régions n'existent que parce que la Belgique existe. C'est ce pays, au niveau de l'Europe, qui est respecté en tant qu'un de ses six Etats fondateurs." Il ne faudrait pas s'étonner d'une perte totale d'influence "si, d'aventure, nous commettions l'erreur irréparable de divorcer", prévient-il.

L'homme d'affaires estime n'avoir pas de leçons à donner aux politiques, mais explique être "un citoyen terriblement inquiet". Il en appelle à un "discours vrai et lucide" sur les enjeux économique auxquels la Belgique est confrontée. Comme le cercle vicieux de l'endettement : "Le vieillissement creuse le déficit, qui lui-même accroît la dette, dont la charge augmente le déficit."

Albert Frère lance un appel au sursaut de bon sens. "Il est temps de se réveiller", lance-t-il. "Ne craignons pas de mettre en oeuvre des réformes dignes de ce nom en matière de sécurité sociale et du marché du travail." Pour lui, c'est certes l'heure de la rigueur, mais aussi celle "de la créativité et du dynamisme".

Malgré l'inquiétude, Albert Frère se veut confiant. "Il y aura un sursaut, un compromis "à la belge" ou, ce qui revient au même, une solution empreinte de bon sens."

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés