Publicité

La Vivaldi trébuche encore sur les aides corona

Le kern ne s'est pas mis d'accord vendredi. ©BELGA

Le PS veut octroyer une prime de 50 euros aux allocataires sociaux pour compenser la hausse du prix de l'énergie.

L'accouchement est difficile. Très difficile. Le conseil des ministres restreint, le kern, qui rassemble les vice-Premiers et le Premier ministre tous les vendredis n'est pas parvenu à un consensus global sur le sort à réserver aux aides dites "corona". Du côté du Premier ministre, on indique que le sujet sera à nouveau discuté la semaine prochaine. Sans autre commentaire. Voici près de trois semaines que le débat occupe le gouvernement fédéral sans qu'une décision ne tombe sur fond d'opposition entre partis néerlandophones et francophones. Lundi, la discussion avait été renvoyée en groupes de travail faute d'accord.

Trois mois de plus pour le chômage temporaire

L'équipe De Croo n'est toutefois pas si loin d'un accord, apprend-on en coulisse. Le PS aurait obtenu la prolongation du chômage temporaire corona pour un trimestre supplémentaire, soit jusqu'à la fin de l'année. Le système serait toutefois appliqué de manière ciblée. Même prolongation pour le droit passerelle (cher au MR), paraît-il. À gauche, on parle d'un revirement complet du CD&V et de l'Open Vld sur cette prolongation qui a été initialement proposée par le ministre du Travail Pierre-Yves Dermagne (PS) puis recalée sans cesse par les deux partis flamands. Ceux-ci, sous pression des partenaires sociaux auraient viré leur cuti en mettant sur la table une proposition jugée "bancale" par le PS qui demande donc du temps au temps.

Le gouvernement serait également d'accord de maintenir le soutien au fret ferroviaire. Mais la prudence reste de mise. "Tant qu'il n'y a pas d'accord sur tout, il n'y a d'accord sur rien", répétaient plusieurs sources gouvernementales vendredi. Ainsi, le PS veut-il prolonger la prime de 50 euros aux allocataires sociaux. Cette mesure viserait à compenser la hausse des prix de l'énergie et concernerait 2 millions de personnes. Mais cette proposition ne passe pas du tout au sein de la Vivaldi. Le PS est isolé, mais n'entend visiblement pas abandonner cette idée. Ce qui participe au blocage.

"Si on ne parvient pas à s'accorder, les aides cesseront de toute façon automatiquement à la fin du mois de septembre."
Une source fédérale

Par ailleurs, la fin du gel de la dégressivité des allocations de chômage, qui vient, comme les aides corona, à échéance à la fin du mois de septembre est apparemment sorti de la discussion. "Les Flamands sont dans un fauteuil dans cette discussion", glisse une source. "Si on ne parvient pas à s'accorder, les aides cesseront de toute façon automatiquement à la fin du mois de septembre", confirme une autre.

Bref le flou est encore total sur ce qui subsistera dans le package corona du gouvernement.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés