Funérailles d'Etat pour Jean-Luc Dehaene

©BELGA

Jean-Luc Dehaene est décédé hier à 73 ans, alors qu'il séjournait en Bretagne. Des funérailles nationales sont prévues vendredi prochain. L'ancien Premier ministre aura marqué de son empreinte la politique belge avant de se tourner vers les affaires et la politique européenne. Les partis flamands suspendent la campagne électorale.

L'ancien Premier ministre Jean-Luc Dehaene est décédé  alors qu'il séjournait en Bretagne (France). L'ancien chef du gouvernement "était en vacances en France avec sa femme et des amis et il est mort après une chute", a indiqué un porte-parole du CD&V.

Alors qu'il s'apprêtait à visiter une usine de production de madeleines de la société belge Lotus Bakeries à Briec, celui qu'on surnommait "le taureau de Vilvoorde" a été victime d'un malaise. Il a été transporté en ambulance à l'hôpital où il est décédé, a expliqué Jan Boone, le CEO de Lotus.

Jean-Luc Dehaene était âgé de 73 ans.  L'homme d'Etat avait été opéré début mars d'une tumeur au pancréas. Dans une interview qu'il nous avait récemment accordée, il parlait d'ailleurs de sa maladie sans beaucoup d'émotions.

Des funérailles nationales seront organisées vendredi le 23 mai à 11h à l'église de Vilvorde, commune qu'il a dirigée pendant plusieurs années, indique le CD&V. Il sera possible la veille de saluer la dépouille à la maison commune de la ville.

Sur les réseaux sociaux, les hommages se succèdent, pointant toujours ses qualités d'homme de compromis, d'homme d'Etat ou comme Gwendolyn Rutten de "maître du possible".

Le roi Philippe a présenté ses condoléances dans un télégramme adressé à l'épouse de Jean-Luc Dehaene. Il ira également s'incliner devant la dépouille du ministre d'Etat afin de lui rendre hommage.

Le CD&V, le parti de Jean-Luc Dehaene, a décidé de suspendre sa campagne électorale jusque dimanche soir. La "Kris Peeters Feest" prévue dimanche à Anvers a été annulée, ont annoncé le ministre-président flamand et le président du parti, Wouter Beke. Aucun membre du CD&V ne participera au moindre débat jusqu'à la fin du week-end.

Il a été rapidement suivi par les autres partis du nord du pays. "Nous comprenons la décision du CD&V de suspendre la campagne. Tous les débats et toutes les activités organisées dans lecadre de la campagnesont dès lors suspendus à partir de ce soir", ont fait savoir les présidents des grands partis, Gwendolyn Rutten (Open Vld), Bruno Tobback (sp.a), Wouter Van Besien (Groen) et Bart De Wever (N-VA), dans une déclaration commune.

Côté francophone, le débat télévisé prévu ce jeudi soir sur la RTBF entre Elio Di Rpo (PS) et Didier Renders (MR) a été reporté à lundi prochain.

Figure politique incontournable de la fin du XXe siècle, Jean-Luc Dehaene aura marqué de son empreinte le cours de la Belgique dont il fut Premier ministre près de huit années durant, avant de se reconvertir au niveau européen ainsi que dans les affaires. Il avait auparavant été chef de cabinet de Wilfried Martens, également décédé il y a quelques mois.

Reconnu pour son intelligence et sa détermination à toutes épreuves, l'homme fut tour à tour qualifié de "démineur", de "bulldozer" ou de "plombier" de la politique belge. Cette réputation enviable sera cependant écornée par le naufrage de la banque Dexia, à la tête de laquelle il avait été nommé fin 2008 après le début de la crise financière.

Son gouvernement avait notamment été confronté au scandale de corruption Agusta-Dassault, et surtout à l'affaire Dutroux qui a profondément traumatisé le pays.

Jean-Luc Dehaene était marié à Celia Verbeke et père de quatre enfants, parmi lesquels son fils Tom également entré en politique.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés