Il faut une nouvelle commission Adriaenssens (Stefaan De Clerck)

Il faut au sein de l'Eglise une nouvelle commission qui traite les dossiers d'abus sexuels commis sur des mineurs par des prêtres, si possible à nouveau présidée par Peter Adriaenssens, a affirmé le ministre de la Justice Stefaan De Clerck.

Il faut au sein de l'Eglise une nouvelle commission qui traite les dossiers d'abus sexuels commis sur des mineurs par des prêtres, si possible à nouveau présidée par Peter Adriaenssens, a affirmé le ministre de la Justice Stefaan De Clerck samedi à Belga, après qu'il est apparu vendredi que les perquisitions auprès de la Commission Adriaenssens sont illégales et que la justice ne peut donc pas utiliser les dossiers.

"L'histoire n'est pas finie. On ne doit rien étouffer, indique M. De Clerck. Peter Adriaenssens a fait du très bon travail et jouissait d'une grande crédibilité. Ce serait très bien s'il présidait à nouveau, si possible, une commission interne à l'Eglise. Cette commission doit être mise sur pied. L'Eglise doit continuer à assumer ses responsabilités."

Interrogé sur l'intérêt d'une commission parlementaire, Stefaan de Clerck estime que "c'est un peu prématuré". "Nous devons attendre le résultat des différentes procédures, a-t-il ajouté.

Contacté par l'agence Belga, le parquet de Bruxelles s'est quant à lui à nouveau refusé à commenter les dernières informations parues dans la presse.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés