Publicité
Publicité

"Je n'ai jamais eu l'intention de déformer la vérité" (Jan Jambon)

©BELGA

Ministre de l'Intérieur à l'époque des faits de l’affaire Chovanec, le ministre-président flamand a affirmé que son cabinet n'avait commis aucune faute dans le traitement de ce dossier.

Le ministre-président flamand et ex-ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, a assuré samedi, devant la presse, qu'il n'avait jamais eu l'intention de déformer la vérité sur sa connaissance de l'affaire Chovanec (du nom de ce ressortissant slovaque mort en 2018 après une intervention musclée de la police à l'aéroport de Charleroi).

Il a ouvert la conférence de presse en exprimant ses plus sincères condoléances à la famille de Jozef Chovanec. Puis, il a parlé de la vidéo. "Ces images terribles ne sont apparues que cet été. Ce que l'on peut y voir défie toute imagination. Et c'était totalement neuf pour moi."

Après avoir vu ces images, Jan Jambon déclare qu'il a appelé les membres de son ancien cabinet. "Personne n'a fait le lien entre les images et les informations datant de février 2018. ''

"Ces images terribles ne sont apparues que cet été. Ce que l'on peut y voir défie toute imagination. Et c'était totalement neuf pour moi."
Jan Jambon
L'ex-ministre de l'Intérieur

Suite au visionnage de ces images, Jan Jambon a demandé des informations complémentaires ces derniers jours. "Le lundi 26 février 2018, l'ambassade de Slovaquie a demandé une réunion à propos des faits qui se sont produits le 23 février 2018. Nous avons alors demandé le rapport de police. Celui-ci n'évoque en aucun cas des erreurs flagrantes et ne fait pas mention de l'existence d'une vidéo. Par la suite, il y a eu une enquête judiciaire. Dès ce moment, ce n'est plus un dossier du ministre de l'Intérieur. Il doit faire preuve de réserve, c'est aux mains de la justice""

"Le 2 mars 2018, l'ambassadeur de Slovaquie a été reçu par deux de mes collaborateurs, alors que j'étais à l'étranger. Le 30 mai 2018, j'ai parlé brièvement à l'ambassadeur slovaque. Je ne me souviens pas de cette réunion. Je n'ai pas été en mesure de fournir des informations supplémentaires au cours de cette réunion et je n'ai pas été autorisé à le faire. L'affaire Chovanec était entièrement entre les mains du tribunal. Mon attention s'est alors tournée vers un attentat terroriste à Liège où trois personnes ont été tuées. Cela peut expliquer pourquoi je ne me souviens pas de cette conversation avec l'ambassadeur."

"Je regrette d'avoir oublié cette conversation. Cependant, je n'ai jamais eu l'intention de déformer la vérité."

Il a toutefois regretté des "déclarations hâtives" et affirmé que son cabinet n'avait commis aucune faute dans le traitement de ce dossier.

Jan Jambon a conclu: "J'espère pour la famille de Chovanec que le tribunal éclaircira cette affaire le plus vite possible."

Cette intervention de celui qui était ministre de l'Intérieur à l'époque des faits intervient trois jours avant son audience attendue mardi à la Chambre, ainsi que celle de l'actuel commissaire général de la police fédérale, Marc De Mesmaeker, et sa prédécesseure, Catherine De Bolle.

Réaction de Groen

Cette conférence de presse de Jan Jambon, sur l'affaire Chovanec, laisse les Verts flamands sur leur faim. "Cette conférence de presse suscite plus de questions qu'elle ne donne de réponses", a réagi le chef de groupe de Groen au parlement flamand, Björn Rzoska, qui se demande si Jan Jambon se rend compte de la gravité des faits.

"A chaque jour une nouvelle version mais toujours pas de réponses", selon Björn Rzoska. "Un homme est mort à la suite de violences policières et nous avons l'impression que le ministre-président Jambon n'avait pas et n'a toujours pas pris conscience de la gravité de la situation. Il a perdu ici beaucoup de crédibilité", estime le Vert flamand.

 "S'il veut encore garder une certaine crédibilité, Jan Jambon ne devra pas venir avec une nouvelle version mardi en commission de la Chambre mais bien avec des preuves. Dans le cas contraire, il ne pourra plus échapper à sa responsabilité politique", conclut le chef de groupe Groen.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés