Publicité
mon argent

Karine Lalieux: "Réformer les pensions pour continuer à réparer les injustices"

Karine Lalieux était présente au grand salon de l'argent Finance Avenue ce samedi. ©FinanceAvenue2021

La pension légale est et restera assurée. On ne touchera pas aux droits acquis ni à la (para)-fiscalité des pensions complémentaires. Mais les injustices seront corrigées.

La ministre des Pensions, Karine Lalieux (PS), était ce samedi à Finance Avenue pour présenter les contours d’une réforme des pensions visant à réparer les inégalités et les injustices sociales persistantes qui, dit-elle, portent atteinte à la confiance. "Une confiance qui se gagne en gouttes mais se perd en litres."

C’est la raison pour laquelle Karine Lalieux a voulu rassurer d’emblée: "La pension légale est et sera assurée. On ne touchera pas aux droits acquis des premier et deuxième piliers".

Si les pensions sont en constante réforme, c’est parce qu’il est important qu’elles évoluent avec les besoins et réalités et surtout pour continuer sans relâche à harmoniser le système en supprimant les inégalités. Et sur ce point, il reste du travail.

Pensons aux différences entre statuts, entre hommes et femmes, aux personnes qui ont commencé à travailler très jeunes, etc.

Cette nouvelle réforme se déroulera en trois phases, dont la première a déjà commencé et sorti des effets très concrets, a rappelé la ministre.

Que vous réserve la réforme des pensions? Débat avec la ministre Karine Lalieux à Finance Avenue

Première phase

La mesure phare de 2021, c’est le relèvement de la pension minimum, qui sera augmenté chaque année jusqu’en 2024 pour atteindre le montant de 1.500 euros net pour une carrière complète. "Cela concerne quand même 700.000 personnes", a dit Karine Lalieux, et notamment les femmes puisque 70% d’entre elles ont une pension minimum.

Le relèvement du plafond pris en compte pour le calcul de la pension interviendra également chaque année d’ici 2024, et se soldera par une augmentation de 20%.

Enfin, le coefficient de correction pour le calcul de la pension des indépendants été supprimé. Une année travaillée donne donc désormais droit à une année complète de cotisations.

"Je souhaite introduire une condition de 42 ans de carrière pour tous pour l’accès à la pension"
Karine Lalieux
ministre des Pensions

Deuxième phase

Cette phase qui a débuté en septembre, s’axe sur des mesures concrètes. "Je souhaite introduire une condition de 42 ans de carrière pour tous pour l’accès à la pension", a expliqué la ministre. Une mesure visant à soulager ceux qui ont commencé à travailler très tôt et qui exercent souvent un métier pénible.

Parallèlement, il s’agit aussi d’encourager les travailleurs à rester actifs le plus longtemps possible, pour être dans les clous de l’objectif de d’emploi de 80% à l’horizon 2030. "Car si les prépensions ont fort diminué, dans le même temps, on a assisté à une explosion du nombre de malades et de chômeurs de longue durée. Il convient de mieux accompagner les travailleurs en fin de carrière (les 55+)

"Nous voulons introduire un bonus pension de 2 euros brut par jour (quel que soit le salaire).

Enfin, les travailleurs devraient pouvoir opter pour la pension à temps partiel, à mi-temps ou à 4/5e. "Il s’agit ici de réinstaurer un vrai choix pour le travailleur", argumente Karine Lalieux.

Toute une série de mesures concrètes sont sur la table du gouvernement, résume la ministre.

La problématique des métiers en pénurie retient également l’attention. "Si l’on veut attirer des candidats, notamment dans des métiers pénibles, il faut trouver des solutions préventives pour organiser leur carrière. Sinon, ils se demanderont toujours: ‘dans quel état serai-je à 55 ans si je me lance dans un tel métier?’ et on tournera en rond".

Le seuil d’accès à la pension minimum (nombre d’années de carrière effective) fait encore débat. Karine Lalieux, qui a proposé 10 années, entend notamment prendre en compte le fait que les jeunes commencent souvent leur carrière tardivement et ne cotisent pas avant 25 ans car ils passent d’abord par des stages, des flexi-jobs, de l’intérim. Sans parler des femmes, qui travaillent majoritairement  dans des secteurs où le travail à temps partiel est la norme, ou qui mettent leur carrière entre parenthèses pour raisons familiales.

"Il n’y aura pas de révision de la fiscalité du 2e pilier, mais nous lutterons contre les excès et le non-respect de la règle des 80%, et nous clarifierons la législation à ce sujet"
Karine Lalieux
ministre des Pensions

La troisième phase

Il s’agira de travailler avec les partenaires sociaux et de sonder tous les acteurs concernés. Les discussions porteront sur le taux de remplacement (différence entre le salaire et la pension) qui atteint plus de 75% chez les fonctionnaires, mais qui est loin du compte pour de nombreux salariés et indépendants.

Autre point phare: la généralisation de la pension complémentaire. "Un salarié sur quatre n’atteint pas une cotisation de 3% de son salaire brut (l’objectif fixé dans l’accord de gouvernement), et le deuxième pilier des femmes – quand elles en ont un…  -est deux fois moins élevé que celui des hommes", déplore Karine Lalieux.

"Il n’y aura pas de révision de la fiscalité du 2e pilier, mais nous lutterons contre les excès et le non-respect de la règle des 80%, et nous clarifierons la législation à ce sujet", a-t-elle assuré.

Pour conclure: "Nous ne toucherons pas aux droits acquis ni à la (para)-fiscalité du 2e pilier."

Le grand salon dédié à l'argent de L'Echo et L'Investisseur

Une question sur votre argent? Une adresse: Finance Avenue.

  • Une journée passionnante avec des présentations réalisées par des experts financiers, des CEOs d'entreprises cotées en bourse, des conférences, des workshops et des débats.
  • Des astuces et des conseils pour vos investissements, vos biens immobiliers, votre pension et votre succession que vous pouvez mettre en pratique immédiatement.
  • Un programme élaboré par les rédacteurs de L’Echo, Mon Argent et L’Investisseur.

Revivez Finance Avenue 2021

Des milliers de visiteurs sont venus à Tour & Taxis et sont repartis avec des conseils précieux pour faire grandir leurs investissements.
-> Regardez et lisez le compte rendu de cette ‘riche’ journée.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés