L'ancien secrétaire général de la FGTB Marc Goblet est décédé

Marc Goblet, ancienne grande figure de la FGTB, était âgé de 64 ans. ©BELGA

L'ancien secrétaire général de la FGTB et député PS Marc Goblet est décédé à l'âge de 64 ans.

Le député fédéral hervien et ancien secrétaire général de la FGTB Marc Goblet est décédé à l'âge de 64 ans. La cause de sa mort n'est pas encore connue.

Le groupe du Parti socialiste à la Chambre a confirmé l'information dans un communiqué ce mercredi. "C'est avec une infinie tristesse que les députés du Groupe PS ont appris le décès de leur camarade Marc Goblet. Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches. Nous perdons un homme engagé, courageux et qui a consacré sa vie au service des autres."

Né en 1957 à Herve, Marc Goblet est tombé dans la marmite syndicaliste dès sa plus tendre enfance. Son père était un cadre de la centrale générale liégeoise de la FGTB. Après une formation en chauffage central et sanitaire, il exerce quelques années dans sa région natale avant de faire le grand saut militant.

En 1982, à l'âge de 25 ans, il intègre la FGTB en tant que secrétaire de la centrale générale Liège-Huy-Waremme. Il en deviendra vice-président dès 1987 avant d'en prendre la tête de 2004 à 2014. Son fils Geoffrey occupera également la présidence de la centrale.

Tenir tête à la Suédoise

En 2014, Anne Demelenne annonce qu'elle ne se porte pas candidate pour un troisième mandat en tant que secrétaire générale du syndicat socialiste. A priori pas intéressé par le poste, la FGTB lui demande de monter en première ligne, alors que le Parti socialiste vient d'être bouté hors de la majorité fédérale pour la première fois depuis plus de 25 ans et que la coalition regroupant les libéraux et les nationalistes flamands promet un climat social tendu.

Marc Goblet était un homme de dossiers, mais c'était aussi un négociateur expérimenté qui ne craignait pas d'aller au combat. Les patrons d'entreprise, cadres de la FEB et membres du gouvernement "suédois" peuvent en témoigner.

Engagé corps et âme, il a très logiquement investi l'arène politique sous les couleurs socialistes. Il est ainsi conseiller communal et puis échevin de sa commune d'Herve. En mai 2019, alors qu'il avait quitté le microcosme syndical depuis deux ans pour des raisons de santé, il est élu député fédéral.

Sa ou son remplaçant(e) n'a pas encore été formellement désigné(e) mais il devrait s'agir de Chanelle Bonaventure, prochaines suppléante sur la liste.

Pluie d'hommages

Ahmed Laaouej, le chef de groupe socialiste à la Chambre, s'exprime également: "C'est avec une très grande tristesse que j'apprends le décès de mon Camarade Marc Goblet. Son combat pour les valeurs de progrès forçait l'admiration."

Les déclarations politiques se succèdent. Georges-Louis Bouchez a présenté ses condoléances par le biais de son compte Twitter. Le président du MR se dit touché par la mort de Marc Goblet. "Malgré nos différences, j'avais pu apprécier l'homme de convictions, de combats qu'il était."

La vice-présidente du gouvernement wallon, Christie Morreale, s'est également exprimée sur les réseaux sociaux: "J'apprends avec tristesse la mort de mon camarade Marc Goblet. Il a été de tous les combats de gauche, que ce soit au PS ou à la FGTB. Toutes mes condoléances à sa famille."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés