L'UCM paye la voiture d'un conseiller du 16

©Photo News

L’un des conseillers de la Première ministre Sophie Wilmès (MR) est détaché par l’organisation patronale. Héritage du passé et mélange des genres dans un flou juridique pointé par le Conseil de l’Europe.

On peut à la fois travailler pour un groupe de pression et un cabinet ministériel du plus haut niveau. C’est la leçon d’une information remontée aux oreilles de L’Echo dans le sillage de la publication, fin janvier, du rapport sur la Belgique du Groupe d’États contre la corruption (Greco) du Conseil de l’Europe. Ce rapport déplore une absence quasi totale de règles de gouvernance pour les cabinets ministériels. Un flou qui permet sans doute à l’Union des classes moyennes (UCM) de détacher un collaborateur au cabinet du Premier ministre tout en continuant à le rémunérer par la mise à disposition d’un véhicule.

Nous avons mis fin à cette pratique, il s’agit d’un reliquat du passé.
Thierry Evens
Porte-parole de l’UCM

"Il est arrivé à l’UCM de détacher des conseillers dans l’un ou l’autre cabinet ministériel, de différentes couleurs politiques d’ailleurs, confirme par mail Thierry Evens, porte-parole de l’organisation défendant les PME et indépendants. Nous avons mis fin à cette pratique." Il confirme des détachements chez Jean-Claude Marcourt (PS), ex-ministre wallon de l’Économie ou André Antoine, ancien ministre cdH. "Jean-François Krenc est un "reliquat" de ce passé. Il avait été détaché au cabinet de Sabine Laruelle, alors ministre des Indépendants et des PME. De fil en aiguille, il s’est retrouvé chez Charles Michel au 16, puis chez Sophie Wilmès, poursuit Thierry Evens. L’UCM continue à prendre en charge sa voiture de société. Par contre, son salaire est à charge du cabinet. Il est conseiller au cabinet et garde un lien avec nous pour faire circuler l’information et répondre à des questions techniques." Dont acte, l’UCM dispose d’un relais direct auprès du chef de gouvernement.

Wilmès assume

Le porte-parole de Sophine Wilmès, Steve Detry, précise que M. Krenc est rémunéré à 10% par l’UCM (le véhicule) et à 90 % par le cabinet de la Première. "L’expertise de Jean-François Krenc est reconnue depuis longtemps au sein de divers gouvernements fédéraux, ajoute-t-il. Il a aussi une excellente connaissance du secteur (fédérations professionnelles, syndicats, etc.) ainsi que d’organes tels que le Groupe des 10. Dans le même temps, il a renoncé à tous mandats – rémunéré ou non – et n’a participé à aucune prise de position de l’UCM. L’UCM a pu tout à fait se montrer critique vis-à-vis de certaines mesures du gouvernement Michel, je pense notamment de la réforme de l’ISOC."

Jean-François Krenc confirme à L’Echo en détaillant l’accord qu’il avait eu avec l’UCM pour garder la possibilité d’y revenir, la vie des cabinets ministériels étant limitée dans le temps. Il n’officie plus que quelques heures par semaine pour l’UCM, notamment comme point de contact pour les fédérations. Il "n’y a jamais vu un problème".

Lors de la composition des cabinets ministériels, les ministres cherchent des experts auprès des acteurs des secteurs concernés, dans les syndicats, mutuelles ou organisations patronales. Mais maintenir un pied de chaque côté demeure l’exception. "Il n’y a pour ainsi dire pas de politique d’intégrité ni de cadre déontologique applicable aux ministres, constate pourtant le Conseil de l’Europe. L’engagement et la rémunération des membres de leurs cabinets/organes stratégiques se fait à l’entière discrétion du ministre, (..). Il y a très peu de règles sur les incompatibilités et les activités accessoires, les conflits d’intérêts, les cadeaux et aucune sur les relations avec les tiers, le pantouflage, etc.".

Le Greco déplore des personnes travaillant à temps partiel, "voire très partiel, jusqu’à 10% selon certaines sources", dans les cabinets. Ceci "sans aucune limite sur leurs autres activités". "Des réunions de partis politiques auraient parfois lieu dans les locaux des organes stratégiques. Un tel mélange des genres est bien évidemment à proscrire", ajoute le rapport du Greco.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés