La Belgique, pays de cocagne pour faux-monnayeurs?

Faux billets, fraudes à la carte de débit et à la carte de crédit... Les chiffres ont connu une poussée de fièvre l'an dernier en Belgique. Seules les fausses pièces sont en baisse.

En 2009, 30.675 faux billets ont été découverts en Belgique, soit une augmentation de 30% par rapport à 2008. La police fédérale relativise néanmoins ces chiffres, 300 millions de billets circulant en Belgique.

Par ailleurs, 1.125.000 de cartes de paiement ont été bloquées par Atos Worldline l'année passée, ce qui représente une progression de 25% par rapport à 2008. Le phénomène du skimming continue sa progression, rapporte encore la police fédérale.

Un billet sur 10.000 est un faux en Belgique. Le billet de 50 euros demeure le plus contrefait (50%) mais le nombre de faux billets de 20 euros a augmenté en 2009. La majorité des billets contrefaits proviennent d'Italie ou de Bulgarie.

En revanche, les fausses pièces de monnaie découvertes ont diminué l'année dernière par rapport à 2008 (-30%), suite, notamment, à plusieurs coups de filets. C'est principalement la pièce de 2 euros qui est la plus populaire chez les faussaires.

A lui seul, le nombre de cartes de crédit bloquées a été multiplié par quatre. Dans la plupart des cas, les cartes de crédit sont bloquées préventivement à la suite d'un fait de skimming.

Enfin, les vols de données se trouvant sur la piste magnétique de la carte de paiement (débit ou crédit) constatés par la police ont plus que doublé ces dernières années: 419 en 2007 pour 859 en 2009.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés