Publicité
Publicité

La Belgique s'excuse pour le sort réservé aux métis issus de la colonisation

La Belgique, par la voix de Charles Michel à la tribune de la Chambre, a officiellement présenté ses excuses pour les "injustices" subies par les milliers d'enfants métis nés en Afrique de père belge pendant la période coloniale, et arrachés à leurs mères, congolaises, rwandaises et burundaises, pour être placés à l'écart de la population.