La Belgique va recevoir 7,5 millions de vaccins anti-Covid d'ici fin mai

Alexander De Croo ©Photo News

A l'occasion du premier anniversaire du Covid-19 en tant que pandémie mondiale, le Premier ministre s'est adressé dans un message vidéo à la population. Il a notamment indiqué que la Belgique allait recevoir 7,5 millions de vaccins anti-Covid d'ici fin mai.

Ce jeudi 11 mars 2021 correspond au premier anniversaire de la pandémie mondiale de Covid-19. Cela fera en effet un an jour pour jour que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié de pandémie mondiale la crise du coronavirus. "C’était, selon moi, le bon moment pour dresser le bilan de l’année que nous venons de vivre, mais surtout pour regarder avec vous vers l'avenir", a indiqué le Premier ministre Alexander De Croo dans une vidéo adressée aux Belges et diffusée ce mercredi soir.

"Nous ne maintiendrons aucune mesure un jour de trop. Ni le couvre-feu. Ni l'interdiction de voyager. Ni les règles à respecter à l’intérieur. Mais à l'inverse, nous devons aussi nous méfier d’un relâchement trop rapide de toutes ces règles, qui pourrait à nouveau se retourner contre nous", a notamment déclaré le Premier ministre.

"Le rythme des vaccinations doit s’accélérer. Hier (mardi), la millionième dose de vaccin anti-corona a été administrée dans notre pays", a-t-il continué. En mars, avril et mai, la Belgique va recevoir un total de 7,5 millions de vaccins. "C'est beaucoup plus que ces derniers mois. Ils devront être administrés le plus vite possible", a prévenu Alexander De Croo, assurant que les centres de vaccination étaient prêts et que des milliers de volontaires s'étaient manifestés.

"Les vaccins sont la clé de notre liberté."
Alexander De Croo

"Les vaccins sont la clé de notre liberté. Ils vont nous ouvrir la porte vers un été durant lequel nous pourrons voyager, recevoir chez nous famille et amis, profiter d’un moment sur une terrasse ou dans un restaurant. Ce sera un été plus serein. Il importe donc que chacun tienne ses engagements ; et en premier lieu, les producteurs de vaccins. Mais nous tous aussi. Faisons-nous vacciner. Pour nous protéger, mais aussi pour permettre à nos familles, à nos amis et à chacun d’entre nous de reprendre le cours de sa vie. Se faire vacciner est un acte de solidarité", a insisté le Premier ministre.

Le délai allongé entre les doses du vaccin Pfizer accélère 400.000 premières vaccinations

En laissant jusqu'à 35 jours entre deux vaccinations avec Pfizer/BioNTech, nous pouvons accélérer le déploiement de 400.000 vaccins, a affirmé ce mercredi Dirk Ramaekers, chef de la taskforce vaccination, dans l'émission "De Wereld Vandaag" sur Radio 1. En conséquence, les plus de 65 ans seront vaccinés plus rapidement que prévu.

La deuxième dose du vaccin contre la Covid-19 développé par Pfizer/BioNTech peut être administrée jusqu'à 35 jours (au lieu de 21) après la première. Ainsi en a décidé la conférence interministérielle (CIM) santé.
La décision de retarder la deuxième dose signifie que davantage de personnes pourront être vaccinées plus rapidement. Jusqu'à présent, pour chaque vaccin Pfizer livré, un deuxième était mis en réserve afin de garantir la deuxième dose, même en cas de problèmes de livraison.

Cette décision fait suite à un avis du Conseil Supérieur de la Santé publié début mars. Le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke avait déclaré la semaine dernière lors de la conférence de presse consécutive au comité de concertation que l'allongement de l'intervalle entre les deux doses Pfizer pourrait constituer une "possibilité d'accélération supplémentaire" de la campagne de vaccination.

Cette décision et le schéma de livraison de Pfizer permettront de disposer de 400.000 vaccins, qui pourront être utilisés de manière ponctuelle. "Compte tenu de la situation épidémiologique, c'est une très bonne chose que nous puissions offrir une protection supplémentaire à un grand nombre de citoyens", a commenté Dirk Ramaekers. Les plus grands bénéfices en termes de santé seront ressentis dans le groupe le plus à risque des personnes âgées de plus de 65 ans qui pourront donc être vaccinées plus rapidement.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés