La confiance des patrons belges s'affaiblit encore

©BELGA

Le sentiment des entreprises belges s’est dégradé en mai dans l’industrie manufacturière, la construction et, de manière plus marquée, dans le commerce.

La confiance des chefs d'entreprise belges s’est dégradé en mai. L’indicateur mensuel de la Banque nationale de Belgique (BNB) a reculé, ce mois-ci, à -6,8 points, contre -4,6 points en avril (-2,2 points). Avec ce deuxième repli consécutif, l’indicateur retombe au niveau atteint fin 2013, indique la Banque nationale dans un communiqué publié vendredi.

La confiance des entrepreneurs est en repli dans l’industrie manufacturière, la construction et, de manière plus marquée, dans le commerce. La conjoncture s’est, en revanche, redressée dans les services aux entreprises.

Dans l’industrie manufacturière, les entrepreneurs ont porté un regard plus négatif sur la totalité des questions à la base de l’indicateur.

Après un léger tassement le mois dernier, le climat des affaires a continué de se dégrader en mai dans la construction.

A l’instar de l’industrie manufacturière, toutes les composantes s’inscrivent en repli, mais surtout l’appréciation portée sur le carnet de commandes.

Dans le commerce, où la perte de confiance a été la plus forte en mai, les chefs d’entreprise ont encore très sensiblement revu à la baisse leurs prévisions de demande; ils anticipent également une réduction des commandes auprès des fournisseurs.

La situation conjoncturelle s’est, par contre, améliorée dans les services aux entreprises suite principalement à des perspectives plus positives au sujet de la demande générale du marché.

Reflétant la tendance conjoncturelle sous-jacente, la courbe synthétique globale lissée reste très légèrement orientée à la hausse.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés