La déduction pour l'isolation des sols et murs sera-t-elle prolongée?

©shutterstock

La possibilité de déduire les travaux d'isolation des murs et des sols arrive à échéance fin 2010. Les Verts et le secteur de la construction réclament une prolongation.

Ecolo et Groen! vont demander au parlement de prolonger à durée indéterminée la déduction fiscale des dépenses d'isolation des sols et des murs des bâtiments anciens, une mesure qui arrive à terme fin 2010, ont indiqué lundi les députés Georges Gilkinet et Kristof Calvo.

La loi de relance économique de mars 2009 a, entre autres mesures, élargi la possibilité de déduction fiscale de travaux d'isolation à l'isolation des murs et des sols (et non plus seulement des toits), mais uniquement pour les dépenses effectuées au cours des années 2009 et 2010.

Sans disposition légale nouvelle, les dépenses d'isolation des sols et des murs de bâtiments anciens ne seront donc à nouveau plus déductibles à partir de l'année 2011.

Triple dividende

Le gouvernement, vu la situation d'affaires courantes et le contexte budgétaire, n'a pas l'intention de prolonger cette mesure, rappelle Georges Gilknet, pour qui cette position est "absolument inconséquente".

"C'est une mesure à triple dividende, qui fait du bien à l'environnement en limitant la production de CO2, qui fait du bien au portefeuille en permettant de réaliser des économies sur les dépenses de chauffage et qui est hautement créatrice d'emplois", plaide-t-il.

Le groupe Ecolo-Groen! a rédigé une proposition de loi pour prolonger à durée indéterminée la possibilité de déduire fiscalement les dépenses d'isolation des toits et des murs, et demandera sa prise en considération urgente lors de la prochaine séance plénière de la Chambre.

Le secteur de la construction a déjà réclamé une telle prolongation.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés