La dette belge va gonfler de 16 milliards

©Bloomberg

L’Europe oblige notre pays à intégrer dans son calcul la dette des sociétés de logements sociaux. Conséquence: notre dette augmentera de 16 milliards d’euros. D’autres mauvaises nouvelles pourraient suivre!

La dette belge augmentera de 16 milliards d’euros, au-dessus de 400 milliards. Une levée de fonds de la Belgique sur les marchés? Non. Un nouveau calcul des autorités comptables européennes, qui exigent que notre pays inclue également la dette des sociétés de logements sociaux. C’est ce qu’a déclaré hier Claude Modart de la Banque nationale lors d’un séminaire.

Cette dette supplémentaire apparaîtra dans les comptes du gouvernement qui seront publiés fin septembre. Eurostat plaide que les sociétés de logements sociaux doivent être considérées comme des entités du Fédéral. Les deux sociétés de logements sociaux flamandes comptent ensemble pour 6 milliards de dette, selon le cabinet de la ministre flamande du Logement Freya Van den Bossche. Leurs consœurs bruxelloises et wallonnes ajoutent 10 milliards à la charge.

D’autres mauvaises nouvelles pourraient suivre. Eurostat se penche maintenant sur différents véhicules de partenariats public-privé, qui pourraient gonfler encore davantage le fardeau.

Récemment, le comptable européen avait permis à la Belgique de compter sur un produit intérieur brut (PIB) supérieur de 2,5% à ce qui était communément admis. Un calcul qui baissait de manière arithmétique le pourcentage de la dette. La nouvelle du jour vient malheureusement changer la donne. Selon nos calculs, la dette belge 2013 devra être revue, de 101,2% à 102,8% du PIB.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés