Publicité

La Flandre la région la plus touchée par la crise

©Photo News

La BNB estime que sur base de "l’évolution tant des créations d’entreprises que des faillites montre que la Flandre est plus durement touchée par la crise actuelle".

L’année 2012 aura donc été désastreuse sur le front des faillites pour les entreprises. On le savait ! " Le record absolu a été atteint en 2012, avec 7.554 entreprises déclarées en faillite par les tribunaux ", souligne une nouvelle fois la Banque nationale de Belgique (BNB) ce lundi dans une étude. En cause, et ce n’est pas une grande surprise, " l’éclatement de la crise financière au cours de l’été 2008 a eu une incidence immédiate sur le nombre de faillites enregistrées. "

La création d’entreprises a également souffert de la conjoncture économique. " En 2009 et 2012, le nombre de créations a fortement baissé, de 11,1 et 20,4% respectivement, sous l’influence de la récession économique", pointe la BNB avec un bémol particulier pour l’année 2012 : " la forte baisse du nombre de créations en 2012 a toutefois été saisissante, dans la mesure où la contraction du produit intérieur brut au cours de cette année a été moins forte qu’en 2009 (-0,2%) ".

La BNB apporte cependant un éclairage nouveau aujourd’hui  en analysant l’évolution des faillites et des créations d’entreprises entre les trois régions.

Bruxelles, la région la plus dynamique

Au niveau des créations d’entreprises en 2012 par rapport à l’année précédente, la BNB souligne que " le recul le plus marqué s’est produit en Flandre, où le nombre de nouvelles entreprises a plongé de 23%. Il a baissé de 14,7% dans la Région de Bruxelles-Capitale et de 19,2% en Wallonie ". Ce dynamisme à Bruxelles et en Wallonie est également analysé depuis 2001. Entre 2001 et 2012, le nombre de nouvelles entreprises a augmenté de 14,8% dans la région de Bruxelles-Capitale et de 8,8% en Wallonie. Inversement, en Flandre, le taux est inférieur à 3,6%.

Hausse des faillites en Flandre en 2012

Au niveau des faillites, la comparaison du nombre de faillites en 2001 et en 2012 fait apparaître une  hausse beaucoup plus vive dans la Région de Bruxelles-Capitale (73,3 %) qu’en Flandre (39,2 %) et en Wallonie (37,8 %). L’on note toutefois que tant la Région de Bruxelles-Capitale (–5,4 %) que la Wallonie (–2,2 %) ont vu le nombre de faillites reculer en 2012 par rapport à l’année précédente.

 Seule la Flandre a vu le nombre de faillites augmenter en 2012, de 11,1 % par rapport a 2011.

L’évolution tant des créations d’entreprises que des faillites montre que la Flandre est plus durement touchée par la crise actuelle.




Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés