La lettre de Di Rupo à Beke

Le président du PS Elio Di Rupo a écrit mercredi un courrier "personnel et confidentiel" à Wouter Beke, a-t-on appris jeudi, afin de lui repréciser certaines choses essentielles concernant la réforme de la loi de financement qui a fait l'objet lundi de discussions en groupe de travail.

Le site internet du Standaard a fait écho jeudi à un courrier envoyé la veille par Elio Di Rupo à Wouter Beke concernant son rapport final de négociateur royal.

Une réunion du groupe de travail relatif à la réforme de la loi de financement, qui s'est tenue lundi ne s'est pas bien déroulée.

Dans le courrier envoyé mercredi à M. Beke, le président du PS souligne que la proposition découlant de ces travaux ne peut être considérée comme une base de négociation intégrant toutes les revendications légitimes des parties concernées, a-t-on appris.

Elio Di Rupo rappelle également que le PS a rédigé un projet de réforme de la loi de financement organisant une forme d'autonomie fiscale. Il regrette que ce projet ne soit pas retenu dans le rapport du négociateur royal.

Au PS, on confirme l'existence du courrier. On assure que l'intention d'Elio Di Rupo était de s'assurer qu'il ne puisse y avoir aucun malentendu. Le président du PS ne fait que confirmer par écrit ce qu'il a dit mardi en réunion trilatérale, a-t-on précisé.

Au PS, on indique que contrairement aux débats qui ont été organisés précédemment, la proposition exprimée lundi en groupe de travail ne respectait pas les douze principes censés guider la réforme de la loi de financement, et le cadre de travail convenu jusque là. Ces éléments ont été repris dans le courrier envoyé à M. Beke.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés