La lutte contre la cigarette devrait s'intensifier en Belgique

Il est actuellement interdit de fumer en voiture en présence de mineurs jusqu'à 16 ans. L'interdiction devrait être étendue aux jeunes jusqu'à 18 ans. ©BELGAIMAGE

Grande offensive anti-cigarette en cours dans notre pays. Sept propositions de loi visent la consommation de tabac, l’attractivité, la disponibilité de celui-ci et la banalisation de l’e-cigarette.

Les chiffres sont là… Il y a toujours plus d’un Belge sur cinq qui fume et chaque jour, le tabac tue chez nous 40 personnes. Ce problème de santé publique qu’est le tabagisme est pris à bras-le-corps par nos instances législatives depuis plusieurs années (interdiction de fumer dans les trains, dans les bureaux, dans l’horeca…) mais on n’en voit pas le boutSept propositions de loi relatives à la cigarette se sont encore retrouvées ce mardi en commission Santé de la chambre.

40
personnes
Le tabac tue en Belgique 40 personnes par jour.

Elles portent sur des aspects différents: fumer en voiture en compagnie de mineurs, la publicité pour le tabac et dérivés, la restriction du type de commerce vendant ces produits et l’e-cigarette. Difficulté de tout compiler rapidement et manque de temps ont empêché le débat sur le fond de ces thèmes; par contre, une méthode de travail a été arrêtée.

Les points urgents

Deux points devraient être réglés rapidement et pourraient trouver une majorité avec un soutien massif de la gauche, du cdH et du CD&V: celui de l’interdiction de fumer en voiture en présence de mineurs et celui ayant trait à la publicité.

Actuellement, l’interdiction de fumer en voiture en présence d'enfants vaut jusqu’à 16 ans, elle devrait être étendue jusqu’à 18 ans. La proposition vient de Catherine Fonck (cdH) et Karin Jiroflée (sp.a). Adaptation assez logique vu qu’il est interdit depuis novembre dernier de vendre des produits liés au tabac aux mois de 18 ans. Ce point devrait être soumis au vote le 4 février prochain – "c’est une loi correctrice, ce volet est urgent", a plaidé Catherine Fonck –, de même que la question de la publicité, ou "attractivité" des produits.

Le paquet neutre est entré en vigueur début janvier. Et déjà, les limites de la loi se font sentir. Il suffit d’entrer dans un commerce qui vend du tabac. Oui, les paquets sont identiques, mais il reste les présentoirs qui indiquent toujours la marque. Certaines formes de publicité restent autorisées et ce sont ces "exceptions" que vise à supprimer une autre proposition de Catherine Fonck. Ici aussi il y a urgence, a appuyé la députée cdH, appuyée par la MR Caroline Taquin, inquiète du temps d’adaptation dont disposeraient les commerçants pour appliquer une nouvelle législation sur le sujet.

Un groupe de travail sur les lieux de vente

18
ans
L'interdiction de fumer en voiture en présence d'un enfant devrait être étendue jusqu'à des passagers âgés de 18 ans.

Par contre, la question des lieux de vente du tabac va devoir passer par un groupe de travail avant de se voir réellement présentée en commission. En effet, plusieurs des propositions abordent cet aspect et il va falloir débroussailler le terrain avant de pouvoir présenter un texte qui synthétise et uniformise les différentes idées, qui sont, en vrac: interdiction de vente dans les automates (sauf dans les appareils semi-automatiques des supermarchés), vente limitée aux marchands de journaux et commerces spécialisés, contrôle des règles arrêtées par des mystery shoppers. Ici, la discussion sera plus houleuse, la rentabilité de certains commerces pouvant, par exemple, être mise en péril.

Une autre proposition, aussi déposée par Catherine Fonck et visant à protéger les non-fumeurs contre la "banalisation" de la cigarette électronique, sera traitée à part, d’autres débats sur le sujet étant prévus…

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect