La N-VA met une nouvelle échéance pour BHV

La N-VA n'acceptera pas de traiter dès mardi en urgence à la Chambre la proposition de loi déposée par le Vlaams Belang sur la scission de l'arrondissement électoral de Bruxelles-Hal-Vilvorde, a indiqué le chef de groupe N-VA à la Chambre Jan Jambon au Zevende Dag (VRT).

Toutefois, s'il n'y a pas de solution en vue d'ici au 18 octobre, terme de la mission du "clarificateur", la N-VA explorera quand même "la voie parlementaire".

Les nationalistes flamands posent donc une nouvelle échéance.

Vendredi soir, le président de la N-VA Bart De Wever s'est vu confier par le roi une mission de clarification de dix jours, pour tenter d'y voir plus clair dans la situation politique.

Tant que cette mission court, la N-VA ne prendra pas d'initiative qui pourrait la faire capoter, a affirmé Jan Jambon dimanche. "Les négociations sont le chemin le plus rapide vers une scission" de BHV, a-t-il déclaré.

Mais la N-VA évaluera la situation le 18 octobre et s'il semble qu'aucune solution n'est possible, "la voie parlementaire sera ouverte". La N-VA déposera donc, en d'autres termes, elle-même une proposition de scission de BHV.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés