"La N-VA prête à gouverner au lendemain des élections"

Bart De Wever (©Jef Boes) ©Jef Boes

Bart De Wever le confirme: il ira au terme de son maïorat à Anvers. Mais pour lui la N-VA est prête à gouverner dès le lendemain des élections dans un gouvernement fédéral de centre droit.

Dans une interview accordée à nos confrères du Tijd, Bart De Wever évoque le confédéralisme, la sortie malencontreuse de son lieutenant Siegfried Bracke, ou encore l’offre faite à Kris Peeters d’aller s’installer au 16 rue de la Loi. L’entretien s’est déroulé aux Pays-Bas où le président de la N-VA assistait aux journées de réflexion que le parti organise chaque année à la rentrée pour ses élus (sorte d’université d’été).

Morceaux choisis:

  • "J’ai promis d’aller au terme de mon mandat de 6 ans au maïorat d’Anvers. Je m’y tiendrai. Il y a suffisamment à faire à Anvers. La N-VA représente davantage que la seule figure de Bart De Wever."
  • En 2010, nous étions à table avec le PS qui estimait que tout était très bien ainsi. Ils nous ont ainsi baladés jusqu’à ce que nous soyons pris à la gorge par la situation économique, faisant du même coup éclater le front flamand.
  •  Je ne veux pas que notre confrontation avec le PS débouche sur une crise sans fin. Mais en même temps, il y a cette prise de conscience que si nous ne mettons pas de l’ordre au plan institutionnel, nous buterons à chaque fois sur le PS.

 

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Bart De Wever dans L'Echo du week-end.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect