La N-VA toujours en tête, le CD&V remonte

Le CD&V (ici, le ministre-président flamand Kris Peeters et le président du parti Wouter Beke) reprend du poil de la bête. ©BELGA

La N-VA demeure toujours le premier parti de Flandre dans les intentions de vote, tant à l'échelon fédéral que flamand, selon un sondage VRT-De Standaard. Pour le scrutin européen, les nationalistes flamands sont toutefois supplantés par le CD&V.

Les sondages se suivent et ne varient guère. Le dernier en date, commandité par la VRT et le journal De Standaard, donne à la N-VA un nette avance aux échelons fédéral et flamand. Pour le scrutin européen en revanche, les nationalistes flamands sont supplantés par le CD&V. A noter que 30 % des personnes interrogées n'ont pas encore décidé où ira leur préférence électorale.

La N-VA recueillerait un score de 31,9 % aux élections fédérales, soit 4 % de plus qu'en 2010. Le CD& suit avec 19,7 %. L'écart reste conséquent mais les chrétiens-démocrates feraient mieux qu'au scrutin de 2010 (17,6 %). Le sp.a est troisième avec 14,9 %, suivi de l'Open Vld (13,7 %), de Groen (9,2 %) et du Vlaams Belang (7,7 %). Le PTB et la Liste Dedecker (LDD) ne dépasseraient pas les 5 %.

L'élection du parlement flamand donnerait des scores similaires: 31,8 % pour la N-VA, 20 % pour le CD&V, 14,4 % pour le sp.a, 13,1 % pour l'Open Vld, 9,5 % pour Groen et 8,4 % pour le Vlaams Belang. Là encore, le PTB et la LDD ne franchiraient pas la barre des 5 %.

Les élections européennes se traduiraient par un classement différent. Le CD&V récolterait en effet 24,3 % des intentions de vote, contre 20 % pour la N-VA. Suivent l'Open Vld (19,3 %), le sp.a (15,8 %), Groen (11,4 %) et le Vlaams Belang (7,7 %).

Le sondage a été réalisé par téléphone auprès de 1.043 personnes entre le 5 et le 13 mai, avant le décès de l'ancien Premier ministre Jean-Luc Dehaene.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés