La nouvelle Chambre sera installée le 6 juillet

Le 6 juillet, les députés élus dimanche prêteront serment.

Le nouvelle Chambre sera installée le mardi 6 juillet. A cette occasion, les députés élus ce dimanche prêteront le serment constitutionnel.

A la même date, les 40 sénateurs élus directs (25 néerlandophones et 15 francophones) prêteront également serment. La Haute assemblée se réunit encore le 13 juillet pour la désignation des 21 sénateurs de Communauté (10 francophones, 10 néerlandophones et 1 germanophone) et le 20 juillet pour la désignation des 10 sénateurs cooptés (6 néerlandophones et 4 francophones).

A LA CHAMBRE

Le groupe PS de la Chambre compte désormais 26 élus. Une majorité de ceux qui siégeaient déjà à la Chambre sont réélus. Il y a trois nouveaux députés qui font leur entrée en politique. D'autres élus siégeaient jusqu'ici, ou ont déjà siégé, dans d'autres assemblées.

Au sein du groupe PS, Camille Dieu et Jean Cornil ne se représentaient pas et disparaissent dès lors de l'hémicycle. Le bourgmestre de Ciney Guy Milcamps ne devrait pas revenir. Il est quatrième élu suppléant dans la circonscription de Namur où le PS compte deux élus effectifs: Jean-Marc Delizée et Valérie Deom. Le premier suppléant dans cet arrondissement est Vincent Sampaoli.

Dans le Brabant wallon, l'ex-ministre André Flahaut a été réélu. Dans l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde, le PS a quatre élus. Karine Lalieux retrouvera le chemin du parlement. Première sur la liste des suppléants, elle remplacera le ministre-président de la Région bruxelloise Charles Picqué. Ancien député bruxellois, le porte-parole de la fédération bruxelloise Rachid Madrane montera en remplacement de Fadila Laanan, ministre à la Communauté française. Si Laurette Onkelinx est appelée dans le nouveau gouvernement fédéral, c'est Isabelle Emmery qui la remplacera. Elle a été députée bruxelloise et au Parlement de la Communauté française jusqu'en 2009.
Le PS envoie onze députés hennuyers. Collaborateur de Paul Magnette, Olivier Henry, nouvel élu, remplacera le ministre-président wallon Rudy Demotte. Les autres élus hennuyers sont Patrick Moriau, Colette Burgeon, Eric Thiebaut, Philippe Blanchart, qui étaient déjà à la Chambre, Franco Seminara et Christiane Vienne, qui viennent du Sénat, le président du parti Elio Di Rupo et le bourgmestre de Binche Laurent Devin, qui quittent le Parlement wallon, ainsi que Ozlem Ozen et Anthony Dufrane, nouveaux élus qui font leur entrée en politique. Si d'aventure Elio Di Rupo venait à s'installer au "16", il serait remplacé par Olga Zrihen ou par le député sortant Bruno Van Grootenbrulle si cette dernière restait sénatrice de Communauté.

A Liège, le parti socialiste compte sept élus. Chef de groupe sortant, Thierry Giet montera à la place du ministre démissionnaire Michel Daerden, élu à la Région. Entre le Parlement wallon ou la Chambre, le coeur de Julie Fernandez-Fernandez balance. Si elle choisit Namur, c'est Linda Musin qui retrouvera l'hémicyle de la Chambre. Les autres élus liégeois sont Alain Mathot, Marie-Claire Lambert, Guy Coëme et André Frédéric qui siégeaient déjà la Chambre, ainsi que Mauro Lenzini, qui devrait quitter le Parlement wallon.
Enfin, dans le Luxembourg, Philippe Courard a confirmé son siège. S'il retrouve un poste dans un exécutif, fédéral ou régional, il sera remplacé par André Perpete, député sortant.

 

Le groupe MR de la Chambre passe de 23 à 18 députés. Les élus faisaient pour l'essentiel déjà partie du groupe sous la précédente législature. Il y aura malgré tout deux nouveaux venus sur les bancs MR: le bourgmestre de Crisnée Philippe Goffin et le bourgmestre non-nommé de Linkebeek Damien Thiéry. Au MR comme dans les autres groupes, la composition définitive des groupes dépendra de la future majorité. De nombreux suppléants attendent avec impatience de savoir quelle sera la future coalition.
Le MR a décroché 5 sièges dans l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Les élus sont, dans l'ordre, Olivier Maingain (FDF), Corinne de Permentier, François-Xavier de Donnéa, Damien Thiéry (FDF) et Bernard Clerfayt (FDF).

L'arrivée à la Chambre du sénateur sortant et premier suppléant Alain Courtois dépend de la prochaine majorité. Il en va de même pour Corinne François (FDF) et Eric Libert (FDF). Eric Libert avait repris le siège de Florence Reuter lorsque celle-ci a opté pour la Région en 2009.
Le sénateur de communauté Alain Destexhe était 4eme sur la liste des effectifs mais il s'est fait brûlé la politesse par Damien Thiéry qui a remonté de la 6eme place à la 4eme. M. Destexhe est par ailleurs député régional bruxellois.
Comme élu bruxellois, le groupe comptait encore Xavier Baeselen et Daniel Ducarme qui n'étaient plus sur les listes. M. Baeselen remplaçait Bernard Clerfayt qui était secrétaire d'Etat.

Dans le Hainaut, le MR a décroché 4 sièges contre 6 en 2007. Les élus sont Olivier Chastel, Jacqueline Galant, Marie-Christine Marghem et Denis Ducarme. C'est le bourgmestre de Braine-le-Comte Jean-Jacques Flahaux qui passe à la trappe. Il était cinquième sur la liste mais n'a pas été réélu.
Le groupe comptait encore Oliver Destrebecq et François Colinia en remplacement d'Olivier Chastel, secrétaire d'Etat, et de Jean-Luc Crucke parti pour la Région après les élections de 2009. Ils sont tous les deux à nouveau 1er et 2eme suppléant mais ils risquent cette fois d'attendre avant de retrouver le chemin du parlement car si le MR n'est pas dans le prochain gouvernement fédéral, les 4 élus prendront et occuperont leur siège.
A Liège, le MR a perdu 1 siège. Ses 4 élus sont Didier Reynders, Kattrin Jadin, Daniel Bacquelaine et Philippe Goffin.
Dans le groupe, siégeaient également jusqu'à la dissolution de la Chambre, Luc Gustin et Josée Lejeune. Ils remplaçaient Didier Reynders, qui était ministre, et Pierre-Yves Jeholet parti en 2009 pour siéger à la Région.

Ils sont tous les deux à nouveau 1er et 2eme suppléants. Leur retour au parlement dépendra également de la prochaine majorité.
Olivier Hamal siégeait également à la Chambre comme élu de Liège. Il était cette fois 3eme suppléant sur la liste pour le Sénat.
A Namur, le MR a gardé deux sièges. Les deux élus sont Sabine Laruelle et David Clarinval. Ce dernier siégeait déjà sous la précédente législature en remplacement de Mme Laruelle qui était ministre. L'autre élu namurois était François Bellot qui est cette fois élu au Sénat.
La première suppléance est occupée par Valérie Wazée-Caverenne.
Dans le Brabant Wallon, le MR maintient ses deux sièges. Les élus sont cette fois encore Charles Michel et Valérie De Bue. Sous la précédente législature, M. Michel était ministre et remplacé par Jacques Otlet. Ce dernier est à nouveau premier suppléant.
Enfin dans le Luxembourg, le MR n'a plus qu'un siège. Son élu est le bourgmestre de Bastogne Philippe Collard. Sous la précédente législature, le MR avait deux élus. Outre Philippe Collard, il y avait aussi Carine Lecomte mais cette dernière a décidé de ne pas se représenter.

 

Chez Ecolo, le ministre wallon Philippe Henry, qui était sur une place peu en vue au Sénat, n'est plus élu dans aucune assemblée. Eric Jadot, qui le remplaçait à la Chambre sous la législature précédente, a été élu comme effectif aux côtés de la chef de groupe sortante Muriel Gerkens, dans la province de Liège.
A Bruxelles, Fouad Lahssaini, qui était député, est premier suppléant. Olivier Deleuze, qui effectue son retour sur la scène politique belge, a été élu avec Zoé Genot qui rempile.
Dans la province du Hainaut, Juliette Boulet a été réélue et Ronny Balcaen élu pour la première fois. Sous la précédente législature, Ronny Balcaen a remplacé en tant que suppléant Jean-Marc Nollet devenu ministre wallon et de la Communauté française. Ce dernier n'est donc, lui aussi, plus élu dans une assemblée. Georges Gilkinet a été réélu en province de Namur ainsi que Thérèse Snoy dans le Brabant wallon.
Ecolo n'a pas d'élu dans le Luxembourg. Sa tête de liste Cécile Thibaut était devenue sénatrice cooptée en fin de législature précédente. Ecolo pourra encore coopter un sénateur sous cette législature.

 

Les Humanistes du cdH perdent un siège. Ils ont encore 9 élus. Des députés cdH de la précédente législature, Brigitte Wiaux n'a pas été réélue et le sort de David Lavaux dépend d'un éventuel poste ministériel pour Catherine Fonck. Enfin, Clotilde Nyssens ne se représentait plus. A terme, avec l'arrivée attendue de certains suppléants, le groupe pourrait compter trois nouveaux venus: la bourgmestre de Rhode-Saint-Genèse Myriam Delacroix-Rolin, la présidente du CPAS de Virton Annick Van den Ende et le bourgmestre d'Onhaye Christophe Bastin.

Le cdH a perdu un siège dans le Hainaut et a perdu son siège dans le Brabant wallon. Par contre, il a gagné un siège dans le Luxembourg.
Les élus cdH à Bruxelles-Hal-Vilvorde sont la présidente du parti Joëlle Milquet et le ministre bruxellois Benoît Cerexhe. Si Mme Milquet fait partie du nouveau gouvernement fédéral, elle devra être remplacée à Chambre. Quant à M. Cerexhe il restera ministre bruxellois et gardera son siège au parlement bruxellois. Ils seront remplacés par Georges Dallemagne qui siégeait déjà à la place de Mme Milquet sous la précédente législature et par Myriam Delacroix-Rolin qui fera son entrée au parlement.
En Hainaut, le cdH a deux élus: Christian Brotcorne et Catherine Fonck. Ils siégeaient déjà sous la précédente législature. Le groupe comptait alors un troisième hennuyer en la personne de David Lavaux. Il a siégé en remplacement de Mme Fonck quand elle était ministre puis à la place de Véronique Salvi qui a opté pour le parlement régional wallon en 2009. Son retour dépendra d'un éventuel nouveau poste de ministre pour Catherine Fonck lorsque Benoît Lutgen reprendra la présidence du cdH.
Le cdH n'a plus d'élu en Brabant wallon. Sous la précédente législature, l'élue de cette circonscription était Brigitte Wiaux qui n'était toutefois que 3eme sur la liste des effectifs menée par Sylvie Roberti lors de cette élection.

A Liège, le cdH maintient ses 2 sièges. Les élus sont Melchior Wathelet et Marie-Dominique Simonet. Les deux premiers suppléants sont Joseph Georges et Marie-Martine Schyns. Ils siégeaient déjà tous les deux sous la précédente législature en remplacement de M. Wathelet, secrétaire d'Etat au Budget, et Mme Simonet, ministre de la Communauté française. Un des deux retrouvera donc certainement son siège. La place de l'autre dépendra de la nouvelle majorité.  
A Namur, l'élu est  Maxime Prévot mais il ne devrait pas prendre son siège préférant garder celui qu'il détient déjà au parlement wallon. Le premier suppléant est le bourgmestre d'Onhaye Christophe Bastin.

Enfin, dans le Luxembourg, le cdH gagne un siège. Les deux élus sont le ministre wallon Benoît Lutgen et la députée provinciale Isabelle Poncelet. Cette dernière opte pour la province et ne prendra pas son siège, ce qui permettra à Josy Arens de retrouver le sien. M. Lutgen sera remplacé comme député tant qu'il ne reprendra pas la présidence du parti par la présidente du CPAS de Virton Annick Van den Ende. Cette dernière n'est que 5eme dans la liste des suppléants qui en compte 6 dans cette circonscription.
Les 2eme, 3eme et 4eme suppléants passent leur tour. Il s'agit de la députée provinciale Thérèse Mahy, du député wallon Dimitri Fourny et du conseiller provincial et président d'Idelux Elie Deblire.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés