La procédure pour les demandeurs d'asile peut durer jusqu'à 15 mois

©Photo News

Le nombre de demandes d'asile a fortement augmenté ces derniers mois, à tel point que les demandeurs d'asile doivent désormais attendre en moyenne 15 mois pour être fixés sur leur sort.

Les demandeurs d'asile doivent désormais attendre en moyenne 15 mois pour être fixés sur leur sort suite à une forte augmentation du nombre de demandes, annonce la VRT ce samedi.

9.172
dossiers
C'est le nombre de dossiers pour lesquels aucune décision n'a encore été prise 9.172 (chiffres de septembre 2019).

"L'objectif est de prendre une décision endéans les six à neuf mois. Mais actuellement, la procédure dure en moyenne 15 mois", confirme-t-on chez Fedasil, l'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile. La raison de cette durée plus longue réside dans un manque de personnel.

La ministre en charge de l'Asile et de la Migration, Maggie De Block (Open Vld), a veillé lors de son entrée en fonction à ce qu'il puisse y avoir du personnel supplémentaire, mais ces renforts arrivent trop tard. Le nombre de dossiers pour lesquels aucune décision n'a encore été prise est passé de 4.612 mi-2018 à 9.172 en septembre dernier, selon des chiffres du Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides.

Le manque de personnel combiné à une hausse des demandes d'asile à traiter impose de trouver, chaque mois, jusqu'à 750 places d'accueil supplémentaires. Fedasil plaide à cet égard pour que puisse être constituée une réserve de places d'accueil et de personnel.

Onze migrants trouvés dans une remorque à Saint-Trond

Onze migrants, en transit, ont été trouvés ce samedi matin dans la remorque d'un camion à Saint-Trond. Ils seraient d'origine érythréenne et pourraient être membres de trois familles, a indiqué le parquet du Limbourg. Il s'agit d'hommes et de femmes mais aussi de quelques enfants. Le conducteur du camion a été interpellé en vue d'être auditionné. Les 11 migrants ont été conduits au poste de police. Le camion et son conducteur étaient en route pour le Royaume-Uni. 

La police fédérale de la route a aussi trouvé ce samedi matin neuf Irakiens qui se cachaient dans un camion sur une voie rapide à Bruges, selon le parquet de Flandre-Occidentale. La police locale avait été avertie de la présence dans un camion de migrants en transit. Des équipes de la police locale et de la police fédérale de la route ont été dépêchées sur place et ont mis à l'arrêt le véhicule qui circulait sur la N31. "Dans le camion, qui était en route vers le port de Zeebrugge, neuf personnes ont été trouvées et ont déclaré être d'origine irakienne", a indiqué le parquet de Flandre-Occidentale, section de Bruges. "Il s'agit de neuf hommes, en bonne santé."  Ces hommes seront mis à disposition de l'Office des étrangers. Le parquet souligne l'importance de vérifier si aucun trafiquant d'être humain n'est impliqué. 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés