La Sécu réduit ses dépenses grâce à un hiver clément

Quand il gèle, le secteur de la constructin est à l'arrêt... ©Photo News

Sur le premier trimestre 2014, l'Onem a déboursé 51,4 millions d'euros pour ce chômage temporaire, contre 178 millions d'euros en 2013...

L'hiver clément que la Belgique a connu cette année a permis à l'Onem de débourser moins pour payer le chômage temporaire dû aux conditions climatiques, rapporte Le Soir mercredi.

La Belgique n'a connu que quatre jours de gel au premier trimestre 2014, contre cinquante en 2013. Dans les deux cas, il s'agit de situations exceptionnelles. Quand les conditions climatiques sont telles que les ouvriers ne peuvent travailler, l'Onem paie une allocation de chômage temporaire.

Sur le premier trimestre 2014, l'Onem a déboursé 51,4 millions d'euros pour ce chômage temporaire, contre 178 millions d'euros en 2013, selon le quotidien.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés