Publicité
Publicité

La sécurité de Charles Michel sera renforcée

L'"attaque frites-mayo" de lundi au Cercle de Wallonie avait mis au jour des failles dans la protection du Premier ministre. Objet de menaces de mort, Charles Michel bénéficiera d'une protection renforcée.