Publicité

La triple élection de mai: plus de 10 millions d'euros

Les frais les plus gros sont les "jetons de présence". ©Photo News

La triple élection du 25 mai 2014 coûtera plus de 10 millions d'euros aux Belges. Les Régions devront aussi ouvrir leur portefeuille.

Les prochaines élections du 25 mai 2014 ne seront pas remarquables uniquement par leur ampleur (triple scrutin: fédéral, régional et européen) ou par leur importance stratégique (la N-VA rêve de faire basculer le pays dans le confédéralisme… au moins). Elles se distinguent aussi par leur coût particulier: les autorités fédérales l’estiment à 10.037.600 euros précisément.

Cette estimation du SPF Intérieur fait partie du projet de budget 2014. Il faut donc encore l'approbatino du Parlement.

• Qu'est-ce qui coûte? Les frais les plus importants sont les "jetons de présence" (pour les personnes qui travaillent ce fameux dimanche pour l’organisation des élections), l’envoi digital des listes de candidats ou le soutien logistique et technique pour le vote électronique. "Le budget est proportionnellement identique au budget des élections précédentes qui ressortaient de la compétence fédérale", explique Koen Schuyten, du SPF Intérieur. Le budget pour les élections de 2009, par exemple, était de 8,7 millions d’euros. Mais il s’agissait alors uniquement d’un scrutin régional.

Une chose est certaine, les Régions devront aussi mettre la main à la poche pour financer l’organisation des élections. En Flandre, un budget d’1,5 million d’euros a été réservé à cette intention, selon une réponse parlementaire fournie par le ministre Philippe Muyters (N-VA).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés