La vie sociale reste sous contrôle

Les contacts rapprochés restent limités à 5 personnes choisies dans votre entourage, hors foyer. Par mois. ©AFP

L'épidémie n'est pas finie, certains indicateurs sont repartis à la hausse. La vigilance reste donc de mise. Si certaines règles ont été assouplies, d'autres sont maintenues. On vous récapitule lesquelles.

Le chiffre des hospitalisations est 2,5 fois supérieur à il y a 20 jours, on compte 1374 contaminations par jour en moyenne, les adolescents et jeunes adultes sont de plus en plus concernés, a expliqué Sophie Wilmès au sortir du Conseil national de sécurité. Et donc, elle insiste: "il est impératif de continuer à suivre les règles. Quelques moments d'insouciance ne valent pas la peine de mettre sa vie en danger, ni celle des autres. "

L'enjeu? Protéger les 3,5 millions de Belges les plus faibles: les personnes de plus de 65 ans ainsi que les personnes à la santé fragile. Et pour ce faire, certaines règles sont strictement maintenues. Lesquelles?

La première, c'est l'hygiène. Se laver les mains, utiliser du gel hydroalcoolique, porter le masque dans les lieux publics fréquentés et les lieux clos (magasins, bureaux, ciné, transports). Partout où la distance de 1,50 m ne peut être respectée.

Certaines règles de vie sociale ne changent pas. A l'heure actuelle, les contacts rapprochés (embrassades, boire un verre, manger un bout, etc.) ne peuvent être pratiqués qu'avec 5 personnes différentes par mois (hors foyer). Une nuance: chaque personne du foyer a le droit de choisir les 5 personnes avec qui elle s'autorisera les câlins...

Les réunions de familles et autres rassemblements privés restent limités à une bulle de 10 personnes maximum (enfants non-compris). Les soirées dansantes restent interdites, tout comme les événements publics de plus de 200 personnes (en intérieur) ou 400 personnes (en extérieur).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés