Publicité

La Vivaldi cale sur la fin des aides covid

Le Premier ministre doit arbitrer une différence d'approche entre ses partenaires francophones et néerlandophones. ©Photo News

La question de la prolongation du chômage temporaire et du droit passerelle corona n'est toujours pas tranchée.

La discussion avance, mais le dossier n'est pas encore mûr. Décision dans les prochains jours. Telle est la version officielle sortie d'une nouvelle réunion du kern ce lundi au sujet de la suite à donner au dispositif de soutien socio-économique accordé dans le cadre de la crise covid. Pour rappel, le chômage temporaire et le droit passerelle covid arriveront à échéance à la fin du mois de septembre. Tout comme le gel de la dégressivité des allocations pour chômage complet. À partir du 1er ocobre également doit prendre fin la non-prise en compte de la période covid dans le calcul des allocations d'insertion.

Prolongation d'un mois

Le recours aux dispositifs corona pour les victimes des inondations complique les discussions politiques.

Les trois sujets sont sur la table du gouvernement, mais les approches entre les partis néerlandophones et francophones semblent toujours diverger. Le PS a demandé la prolongation jusqu'à la fin de l'année du chômage temporaire corona, qui sert aussi à soutenir certaines victimes des inondations de juillet. Même chose pour le droit passerelle pour les indépendants que le MR, cette fois, voudrait voir se prolonger. Ce lien avec les inondations "complique les choses", entend-on. La semaine dernière, un compromis sur un mois de prolongation a été discuté, mais sans être confirmé. Le PS souhaite également maintenir le gel de la dégressivité des indemnités pour chômage complet.

Côté flamand, on estime que compte tenu de la reprise, il est temps d'arrêter les frais. Plusieurs scénarios d'atterrissage avec leurs conséquences économiques et budgétaires sont à l'étude

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés