Le CD&V ne peut approuver la proposition ultime d'Elio Di Rupo

Le CD&V ne peut accepter l'ultime proposition du préformateur Elio Di Rupo, a-t-on appris dimanche auprès des chrétiens-démocrates flamands qui disent toutefois vouloir se montrer constructifs.

Le CD&V ne peut accepter l'ultime proposition du préformateur Elio Di Rupo, a-t-on appris dimanche auprès des chrétiens-démocrates flamands qui disent toutefois vouloir se montrer constructifs.

Le CD&V ne veut pas accorder une enveloppe structurelle de 500 millions d'euros à Bruxelles alors que la révision de la loi de financement et la façon dont le prochain gouvernement trouvera 25 milliards d'euros demeurent dans le flou, a-t-on expliqué au CD&V.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés