Le commerce fait du bien au moral des patrons

©Photo News

La confiance des chefs d’entreprises s’est améliorée en janvier grâce à l’industrie manufacturière et, surtout au commerce. Elle s'est déteriorée, en revanche, dans les services aux entreprises et la construction.

Le baromètre de conjoncture de la Banque nationale de Belgique (BNB) est reparti légèrement à la hausse en janvier. L’indicateur mensuel de la BNB, qui mesure la confiance des chefs d’entreprises, pointe désormais à -5,6 points, contre -6,4 points en décembre.

Après un fléchissement en décembre, l’indicateur synthétique a, à nouveau, progressé en janvier dans l’industrie manufacturière, grâce principalement à une appréciation plus favorable des carnets de commandes et à un redressement des perspectives en matière de demande. La poursuite de la croissance de l’activité s’est traduite par un troisième accroissement consécutif du taux d’utilisation des capacités de production. Corrigé des variations saisonnières, le taux d’utilisation s’est donc élevé à 79,0 % en janvier, contre 77,1 % en octobre.

Dans le commerce, la confiance des chefs d’entreprise a continué de se renforcer. Ce net gain de confiance a été soutenu par toutes les composantes, même si les perspectives en matière de demande ont affiché la hausse la plus sensible.

Dans les services aux entreprises, la détérioration du climat des affaires est imputable aux anticipations moins optimistes quant à la demande générale du marché et à l’activité des entreprises.

Dans la construction, la conjoncture s’est affaiblie pour le deuxième mois d’affilée, en raison d’une évolution et d’une appréciation moins favorables du niveau du carnet de commandes.

La courbe synthétique globale lissée, qui reflète la tendance fondamentale de la conjoncture, reste orientée à la hausse.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés