"Le double discours du PS sur la taxe kilométrique est insupportable"

Pour le président du PS Paul Magnette, il n'y aura pas de taxe au kilomètre durant cette législature. ©Diego Franssens

Le gouvernement bruxellois a soumis à la concertation des deux autres régions un projet de taxation kilométrique intelligence censé entrer en vigueur en 2022. Mais le président du PS Paul Magnette a déclaré qu'il ne se passerait rien avant la législature suivante, ce qui fait réagir.

Trajectoire budgétaire, plan B pour la taxe compte-titres, recadrage des sorties médiatiques du MR: le président du PS a lâché plusieurs pavés dans la mare dans son interview donnée à l'Echo à l'occasion des cent premiers jours du gouvernement d'Alexander De Croo (Open Vld).

Ses déclarations relatives au projet de taxation kilométrique bruxellois ont également retenu l'attention. Paul Magnette déclare que selon les contacts qu'il a eus avec les socialistes de la Région-Capitale il n'est pas question d'avancer sur ce dossier avant 2024. Le président du PS plaide également pour davantage de décentralisation. "Si de grandes banques et des compagnies d’assurance se disent qu’elles peuvent renforcer leurs antennes dans les villes wallonnes et flamandes, tout le monde est gagnant."

"Rudi Vervoort, avez-vous lu l'interview de votre président? Il préfère laisser les entreprises partir de Bruxelles. Le PS lâche Bruxelles! Quelle est votre réaction?", a réagi sur Twitter la cheffe de groupe N-VA Cieltje Van Achter qui demande au ministre-président bruxellois ainsi qu'aux ministres régionaux Elke Van den Brandt (Groen) et Sven Gatz (Open Vld) de clarifier la position du gouvernement bruxellois.

"On ne peut pas jouer comme ça avec les pieds des citoyens et des navetteurs. Pour creuser le fossé politique-citoyen, on ne peut pas faire mieux!"
Christophe de Beukelaer (cdH)
Député bruxellois

Réaction du même ordre du côté de l'opposition cdH. "Le double discours du PS sur la taxe kilométrique est insupportable. Je viens de déposer en commission Finance ce lundi une question d'actualité pour que Rudi Vervoort clarifie en urgence la position de son gouvernement sur le sujet. On ne peut pas jouer comme ça avec les pieds des citoyens et des navetteurs. Pour creuser le fossé politique-citoyen, on ne peut pas faire mieux!", s'indigne le député humaniste Christophe De Beukelaer.

Au MR, David Leisterh se dit "content de voir qu’on est suivis dans notre combat pour ne pas abattre les classes moyennes et les plus fragiles avec une taxe supplémentaire. Disponible pour trouver des solutions pragmatiques à la mobilité à et autour de Bruxelles."

Les déclarations du président du PS ne sont toutefois pas si surprenantes. Pour mémoire, le groupe PS au parlement bruxellois a déjà fait savoir par la voix de son chef de groupe que l'absence d'impact social sur les habitants de la Région-Capitale est une condition sine qua non à l'approbation d'une réforme de la fiscalité automobile. "En l'état, on n’approuvera pas ce texte", déclarait ainsi Ridouane Chahid en octobre dernier.

Contactée, la porte-parole du ministre-président Rudi Vervoort rappelle que le projet SmartMove figure dans l'accord de gouvernement. "Comme prévu dans cet accord, le gouvernement bruxellois a approuvé un modèle à soumettre à la concertation. Suite au Codeco, il a été demandé à la Région bruxelloise de soumettre un modèle de travail pour lancer les concertations. Les concertations sont en cours. Une première évaluation sera faite fin mars. On verra ce qui aboutira", déclare Nancy Ngoma.

Taxer tous les compte-titres? Le MR dit non

Dans cette interview, le président du PS proposait également de taxer tous les compte-titres avec un taux progressif si le seuil d'un million d'euros était jugé comme étant une discrimination. Une proposition qui a fait bondir son homologue du MR. Sur Twitter, Georges-Louis Bouchez a rétorqué qu'il en était hors de question. "L'accord de gouvernement est très clair et sera respecté tel quel. Pas plus, pas moins. Aussi, pas de fiscalité nouvelle sur ceux qui travaillent, épargnent et investissent!"

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés